Nanterre : Thierry Hancisse dans un "Macbeth" puissant et épique

Par @sophiejouve1 Rédactrice en chef adjointe de Culturebox, responsable de la rubrique Théâtre-Danse
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 17/09/2013 à 11H15
Thierry Hancisse est Macbeth © Polo Garat-Odessa

Un superbe Macbeth, créé au Théâtre national de Toulouse en 2012 par Laurent Pelly, est à découvrir au Théâtre Nanterre-Amandiers jusqu'au 13 octobre 2013. Pour interpréter ce couple maudit : Thierry Hancisse de la Comédie-Française, et Marie-Sophie Ferdane.

C’est hors de la Comédie-Française, sous la direction de Laurent Pelly que Thierry Hancisse savoure son premier grand rôle Shakespearien, « Macbeth » le terrible roi d’Ecosse. Et lorsque qu’après 3h30 de combat pour le pouvoir et d’assassinats en série pour s’y maintenir, on lui demande comment on aborde ce rôle effrayant ? , il nous rétorque avec la fougue du comédien encore dans l’euphorie du jeu : « C’est facile à jouer car les choses sont claires, c’est comme pour un enfant quand on lui dit pan t’es mort et bien il est mort ».
 
Un spectacle puissant, épique, mené tambours battants
Et c’est aussi le sentiment du spectateur à la vue de ce spectacle puissant, épique, mené tambours battants par Laurent Pelly qui en signe la mise en scène, la scénographie et les costumes. On prend en pleine figure, la clarté, l’universalité et la lucidité de Shakespeare lorsqu’il sonde la folie du pouvoir absolu.
 
Avant même l’ouverture du rideau, l’orage et la foudre laissent présager la tragédie inéluctable qui va se jouer, rythmée par une musique qui va crescendo et de fréquents tombés de rideaux.
 
Des décors stylisés de toute beauté
La soif de pouvoir, l’enfermement et la folie mortiphère de Macbeth, Pelly les représentent à travers un labyrinthe modulable. On reconnait son goût pour l’opéra dans ses décors stylisés, de toute beauté. La chaise géante faisant office de trône, La maison qui peut aussi bien être un château qu’un pavillon de banlieue, les sœurs du destin dont les chapeaux pointus s’envolent pour évoquer leur disparition.
  Macbeth © Polo Garat-Odessa
 
"Nous sommes si jeunes encore dans le crime"
« Ce qui a commencé dans le mal s’affermit par le mal », « Nous sommes si jeune encore dans le crime ». Au-delà du pouvoir Shakespeare sonde le sens de l’existence et renvoie à nous même comme le souligne Thierry Hancisse « Macbeth a peur, il se laisse balloter par les évènements, il ne sait pas où il va, ce qu’il va faire de son pouvoir. Sa femme (Marie-Sophie Ferdane, impressionnante Lady Macbeth) le pousse, essaye de lui montrer le chemin. Cela renvoie au monde d’aujourd’hui, à la politique, à nous même ».
 
Mis à part les visages des comédiens un peu floutés par la brume diffusée sur le plateau, tout dans ce spectacle suscite l’adhésion. Une très belle soirée de théâtre.

Macbeth au Théâtre Nanterre-Amandiers, jusqu'au 13 octobre 2013
De William Shakespeare
Mise en scène, scénographie et costumes de Laurent Pelly
Avec : Thierry µHancisse, Marie-Sophie Ferdane, Pierre Aussedat, Emmanuel Daumas, Rémi Gibier, Benjaminb Hubert, Eddy Letexier, Régis Lux, Laurent Meininger, Ronan Rivière, Jean-Benoît Terral, Damien Vigouroux

7 Avenue Pablo Picasso,  92000 Nanterre

01 46 14 70 70