Michel Didym réécrit la Justice "à l'encre des barreaux"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 28/09/2012 à 15H30
Bruno Ricci dans L'Encre des barreaux

Bruno Ricci dans L'Encre des barreaux

© DR

Quel chemin de paroles conduit du barreau aux barreaux ? De quelles logorrhées naît le silence de la réclusion ? S'inspirant des chroniques de comparutions immédiates de Dominique Simonnot, journaliste pour "Libération" et le "Canard Enchaîné", Michel Didym a mis en mots et en scène l'univers des salles d'audience, l'engorgement, le manque de temps et les inextricables dossiers traités par une justice débordée.

Bruno Ricci incarne une cinquantaine de personnages, avocats, juges mais aussi prisonniers, donnant un peu de jour et la parole à ceux qui furent mis à l'ombre parfois sans pouvoir mot dire. Des textes et poésies de détenus de Toul ou de Nancy, rencontrés par le comédien, se mêlent à ces chroniques de la justice ordinaire.


Reportage A. Mangon, AC. Huet, N. Baliguet-Morel

A l'encre des barreaux, au Théâtre de la Manufacture à Nancy, jusqu'au 6 octobre 2012.