Ludmila Mikaël en tueuse dans l'Amante Anglaise de Marguerite Duras

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/05/2009 à 11H52
Ludmila Mikaël en tueuse dans l'Amante Anglaise de Marguerite Duras

Ludmila Mikaël en tueuse dans l'Amante Anglaise de Marguerite Duras

© Culturebox

"L'Amante anglaise" la pièce de Marguerite Duras, mise en scène par Marie-Louise Bischofberger avec Ludmila Mikaël, Ariel Garcia-Valdès et André Wilms a été présentée au Théâtre de la Madeleine le 28 avril, où elle est à l'affiche jusqu'au 17 mai 2009.

Pour les besoins littéraires, Maguerite Duras s'est inspirée très librement d'un fait divers survenu en décembre 1949. Le crime évoqué s'était produit dans la département de l'Essonne, Amélie Rabilloux avait assassiné son mari militaire de carrière à coups de marteau, avant de dépecer son corps et de le disséminer au hasard des convois de marchandises. Dans l'oeuvre de Duras, la femme tue une cousine, façon de préserver la voix du mari et ainsi permettre son dialogue avec l'épouse meurtrière.  Publié comme un roman dialogué en 1967, l'oeuvre sera ré-écrite deux années plus tard pour permettre son adaptation à la scène par Claude Régy. Ce spectacle a été créé pour la première fois en 1968 au TNP de Chaillot, mais il subira plusieurs évolutions jusqu'à sa troisième édition proposée en 1991, et pour laquelle Marguerite Duras prescrira les choix scénographiques de Claude Régy. L'oeuvre qui a revêtu plusieurs formes, roman et pièce, avait également été pensé par l'écrivain pour un scénario de film ou un feuilleton radiophonique, à une période où Marguerite Duras souhaitait explorer tous les styles d'écriture.