Jean-Luc Moreau raconte les coulisses du théâtre dans "J'y étais"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/03/2013 à 17H24
Jean-Luc Moreau

Jean-Luc Moreau

© PHOTOPQR/LE PARISIEN/Frederic DUGIT

Comédien et metteur en scène reconnu et extrêmement prolixe, Jean-Luc Moreau publie « J’y étais, Les coulisses de mon théâtre » (Michel Lafon), un recueil de souvenirs et d’anecdotes sur cet univers qu’il connaît bien, autant devant que sur la scène ou derrière le rideau rouge. Invité du 13h de France 2, il évoque aussi une carrière commencée brillamment à l’âge de 20 ans.

Jean-Luc Moreau fait partie de ces artistes pour qui le théâtre est une vocation. Né en 1969, il a 20 ans quand il rentre au Conservatoire d’art dramatique de Paris où il obtient deux premiers prix (comédie classique et comédie moderne). Puis en 1969, il entre à la Comédie-Française. Il y restera deux ans, le temps d’interpréter plus de 25 pièces classiques. Dès lors, il alternera mise en scène et interprétation, surtout au théâtre mais aussi dans des téléfilms. Il a joué avec les comédiens comme Robert Hirsch, Jacques Charon, Pierre Dux et servi des auteurs aussi différents que Jean Anouilh et Jean-Loup Dabadie. Il a  côtoyé Annie Girardot, Alain Delon, Pierre Arditi, Nicole Garcia et bien d'autres. Impossible de citer toutes ses mises en scène tant elles sont nombreuses et variées car Jean-luc Moreau a aussi bien monté du Tchekhov «(« L’Ours »), que du Guitry ou du Feydeau. En 2009, il monte et joue « L’illusion conjugale », une pièce qui sera récompensée par un Molière.

L'illusion conjugale

Depuis sa sortie, l'autobiographie de Jean-Luc Moreau fait parler d'elle notamment parce qu'il y évoque avec franchise les travers de certains comédiens. C’est le cas de Jamel Debouze et du duo Eric et Ramzy que le metteur en scène a dirigé dans la série H. diffusée sur Canal + entre 1998 et 2002. "Naguère débutants normalement payés, ils étaient devenus des stars grassement rémunérées, avec des exigences. Ça les avait rendus particulièrement impertinents, éclatés du soir au matin, rivalisant de caprices. De sales gosses, quoi".

Une autobiographie pleine d'anecdotes

Une autobiographie pleine d'anecdotes

© Michel Lafon

« J’y étais. Les coulisses de mon théâtre » de Jean-Luc Moreau chez Michel Lafon. 280 pages - 18,95 euros