Lever de rideau sur la nouvelle Salle Richelieu à la Comédie-Française

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/01/2013 à 14H18
La salle Richelieu, salle mythique de la Comédie-Française.

La salle Richelieu, salle mythique de la Comédie-Française.

© Jean-Erik Pasquier

Après un an de travaux, la salle Richelieu, salle principale de la prestigieuse Comédie-Française, rouvre ses portes. Amélioration des conditions d’accès, restauration esthétique, c’est surtout au niveau de l’acoustique que la mythique salle a fait sa révolution.

En 200 années d’existence, la salle Richelieu a connu 14 campagnes de rénovation. Chacune d’entre elle a apporté ses changements. Pas forcément dans le bon sens. Ainsi lorsqu’en 1974 les parquets sont recouverts de béton et de moquette, l’acoustique s’en ressent. C’est justement pour remédier à ce problème que tous les revêtements textiles superflus ont été retirés. Le résultat est, selon les comédiens, époustouflant.

Reportage de Dominique Poncet et lnterview de Muriel Mayette

 La Comédie-Française compte 450 salariés parmi lesquels une soixantaine de comédiens « pensionnaires » ou « sociétaires » (qui disposent d’un pouvoir décisionnel). Trois salles accueillent actuellement jusqu’à 800 représentations par an : la salle Richelieu (remplacée pendant la durée des travaux par un théâtre éphémère installé dans les jardins du Palais Royal), le Théâtre du Vieux Colombier sis dans la rue du même nom, et le Petit Studio théâtre au Carrousel du Louvre. Ce dernier devrait prochainement disparaitre, les loyers au Carrousel devenant prohibitifs.

Un projet de nouvelle salle à l’opéra Bastille a été suspendu faute de moyens. Mais l’administratrice générale de la Comédie-Française Muriel Mayette (voir vidéo) n’a pas dit son dernier mot : elle a d’ailleurs placé la saison qui s’annonce sous le signe des batailles.

Troïlus et Cressida de William Shakespeare
Mise en scène de Jean-Yves Ruf
Du 26 janvier au 5 mai
Salle Richelieu