"Lettres à Génica, folies d'amour", Carole Bouquet lit Antonin Artaud au Théâtre de l'Atelier

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/10/2010 à 11H14
"Lettres à Génica, folies d'amour", Carole Bouquet lit Antonin Artaud au Théâtre de l'Atelier

"Lettres à Génica, folies d'amour", Carole Bouquet lit Antonin Artaud au Théâtre de l'Atelier

© Culturebox

La comédienne Carole Bouquet revient au théâtre avec "Lettres à Génica, folies d'amour", un spectacle inspiré dans lequel elle lit la correspondance entre l'auteur et comédien Antonin Artaud et le grand amour de vie Génica Athanasiou. Le spectacle est présenté du 5 octobre au 6 novembre 2010 au Théâtre de l'Atelier à Paris.

Antonin Artaud fut un artiste hors-norme à tous les points de vue. Venu d'un milieu bourgeois, il s'illustra autant dans la littérature, le théâtre  (il inventa le concept du "théâtre de la cruauté") que le dessin, le cinéma ou encore la radio. Mais son envie de bousculer radicalement les langages et les codes est restée incomprise de son vivant. Une incompréhension accentuée par des troubles psychiques qui commencèrent dès l'adolescence, l'obligeant à prendre de la drogue et à suivre plusieurs cures de désintoxication. Il fut enfermé de longues années à l'asile de Rodez. Quant à Génica Athanasiou, le grand amour de sa vie, il la rencontra dans la troupe de théâtre de Charles Dullin au début des années 20. Il vécut de 1922 à 1927 avec cette jeune comédienne roumaine. Le recueil de ses lettres est paru en 1969. Carole Bouquet les a découvert il y a vingt ans. La comédienne a voulu partager l'émotion qu'elle ressentait en lisant ces lettres : "J'ai eu envie de permettre au public de se faire une autre image d'Antonin Artaud que celle de l'illuminé, du fou. Il souffre, il parle de sa souffrance mais il est clairvoyant, pas délirant."

A voir aussi sur Culturebox :
- Sur les pas d'Arthur Rimbaud
- Les souvenirs de Prévert en partie dispersées à Drouot
- Fabrice Luchini lit Philippe Muray au théâtre de l'Atelier