Les Molières reviennent mais pourraient perdre leur nom

Par @sophiejouve1 Rédactrice en chef adjointe de Culturebox, responsable de la rubrique Théâtre-Danse
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 08/01/2013 à 18H31
La statuette des Molières

La statuette des Molières

© AFP/STEPHANE DE SAKUTIN

Les Molières, qui n'avaient pas pu se tenir en 2012 après la défection de 29 directeurs de théâtres privés, vont renaître sous un nouveau format en 2013 avec une soirée en avril sur France 2, a annoncé mardi Bernard Murat, président du syndicat des théâtres privés et directeur du théâtre Edouard VII.

Une grande fête du théâtre déconnectée du palmarès
Nicolas Auboyneau, directeur de l'unité de programmation Musique et spectacles vivants à France Télévisions, a confirmé la tenue en avril en première partie de soirée "d'une grande fête du théâtre sur France 2" dont la forme sera précisée dans les prochaines semaines et dont le nom est encore incertain. En revanche, le "souhait du théâtre privé de deux autres soirées de promotion du théâtre reste en discussion", a-t-il ajouté diplomatiquement. Car c'est maintenant trois émissions par an que souhaiteraient les professionnels du spectacle vivant, afin "de mettre en valeur l'émergence, le succès et la diversité" du théâtre, privé et subventionné". 
Lors de la conférence de presse de début d'année du Syndicat national des directeurs et tourneurs du théâtre privé (SNDTP), Bernard Murat a indiqué que "la renaissance des Molières ne sera pas limitée à une cérémonie de remise des prix. Les lauréats seront fêtés quelques jours plus tôt lors d'une soirée qui n'aura pas les contraintes du direct". Information confirmée par France Télévisions.
La nouvelle société organisatrice sera présidée par Pierre Lescure
Toujours selon Bernard Murat, une société par action simplifiée, Dithea, que Pierre Lescure a accepté de diriger, va être mise en place pour organiser cette soirée qui succèdera à celle des Molières. "Dans les prochains jours, un comité d'organisation réunissant théâtre privé, théâtre subventionné (public) et France Télévisions va se mettre en place". 
 
Un jury de personnalités comme à Cannes
Nouveauté, les prix seront décernés "par un jury de personnalités qui changera tous les ans, comme à Cannes pour le cinéma", mettant fin aux "académies pléthoriques" qui faisaient auparavant le palmarès estime Bernard Murat. 
 
29 directeurs de théâtre, dont Pierre Lescure, directeur du Théâtre Marigny et ex-président des Molières, Bernard Murat et Jean-Claude Camus, directeur du Théâtre de la Porte Saint-Martin, avaient retiré leur soutien à la cérémonie en 2011, jugeant nécessaire de "tourner la page des Molières" dans leur forme précédente "pour refonder totalement le concept".

Les directeurs qui avaient fait défection reprochaient au palmarès de ne pas être représentatif des grands succès de la saison. "Des acteurs comme Pierre Arditi ou Catherine Frot pouvaient ne pas figurer au palmarès pendant des années, en dépit de leurs succès et de leur prise de risques", a expliqué Bernard Murat.

L'ancienne association des Molières, propriétaire du nom, travaille sur un projet parallèle "plus culturel"
L'association de 400 membres, actuellement en redressement judiciaire est toujours mobilisée. Selon son administrateur judiciaire Béatrice Dunogué-Gaffié jointe mardi, un certain nombre d'entre eux travailleraient sur un projet parallèle. Un évènement "plus culturel que celui de Bernard Murat qui est un projet business", estime Béatrice Dunogué-Gaffié.

Cette association est porteuse du nom Molière, "qui de toute façon ne semble pas du tout intéresser Monsieur Murat" précise encore l'administrateur judiciaire, qui avait envisagé de lui vendre la marque. 

L'association repasse devant le tribunal début février. Renaitra-t-elle de ses cendres ?