"Les interrompus" ou la douleur de perdre un enfant

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 01/02/2011 à 10H20
"Les interrompus" ou la douleur de perdre un enfant

"Les interrompus" ou la douleur de perdre un enfant

© Culturebox

A l'affiche de la Comédie de Picardie les 1er, 2 et 3 février 2011 à Amiens, "Les interrompus". Vincent Ecrepont met en scène le texte qu'il a écrit et qui évoque la douleur ultime, celle de perdre un enfant.

Vincent Ecrepont a rencontré des parents qui ont perdu un enfant. Il a recueilli leurs paroles, leurs silences. Il a mis en forme le fruit de ce travail de rencontre pour le restituer sur la scène de la Comedie de Picardie, faisant se rencontrer ceux qui n'ont pas vécu et ceux qui leur avait donné leur courte vie.
Question : s'il y a un mot, orphelin, pour désigner ceux qui ont perdu leurs parents, pourquoi n'existe pas un autre mot pour nommer celui ou celle qui a perdu un enfant ? Est-ce parce que l'on touche à l'indicible ?

A voir aussi sur Culturebox :
-
"Nos étoiles ont filé", un récit douloureux d'Anne-Marie Revol
- Charlotte Gainsbourg incarne une mère de famille en deuil dans "L'arbre"
- "Pacamambo" de Wajdi Mouawad : le mystère de la mort vu par une petite fille