Les Chorégies d'Orange : l'acoustique idéale du théâtre romain

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/08/2013 à 11H15
Le bal masqué de Verdi aux Chorégies d'orange 2013

Le bal masqué de Verdi aux Chorégies d'orange 2013

© France2/culturebox

Les romains avaient du génie pour construire des théâtres à l'acoustique idéale comme celui d'Orange qui chaque année accueille les Chorégies.

Dès l'origine, les architectes grecs puis les romains ont construit des théâtres possédant de grandes qualités acoustique. Selon Vitruve, le célèbre architecte romain du 1er siècle avant J.C, pour obtenir une bonne acoustique, il faut choisir un site où "la voix prend régulièrement appui, sans être repoussée". La construction doit également respecter quelques grands principes techniques : la pente des gradins toujours constante, l'égalité de la hauteur du portique et du mur de scène. Autant d'éléments qui permettent d'amplifier la résonnance des voix.

Reportage : Marie-Hélène Bonnot - François Bazille 

Héritage de la Rome antique, le théâtre d'Orange qui accueille cette année la 42eme édition des Chorégies d'Orange peut recevoir jusqu'à 8600 spectateurs. Il a conservé son mur de scène de 103 mètres de long et 37 mètres de haut qui garantit cette acoustique exceptionnelle. Depuis 1869, date de la première représentation des Chorégies, le Festival a reçu les plus prestigieux noms du monde de l'Opéra. Il bénéficie aujourd'hui d'une réputation internationale.