Le Théâtre de l'Athénée sera fermé la saison prochaine pour travaux

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/06/2015 à 15H39
Le Théâtre de l'Athénée Louis Jouvet à Paris.

Le Théâtre de l'Athénée Louis Jouvet à Paris.

© LECARPENTIER/SIPA

Le Théâtre de l'Athénée Louis-Jouvet va fermer une saison complète pour d'importants travaux de rénovation estimés à 1,7 million d'euros, selon le directeur de l'établissement parisien, Patrice Martinet.

Classé monument historique, le Théâtre de l'Athénée Louis Jouvet va faire peau neuve. Il inaugure une série de grands travaux dans plusieurs théâtres de la capitale : l'Opéra Comique sera aussi fermé la saison prochaine, puis ce sera le tour du Théâtre de la Ville entre septembre 2016 et l'été 2018, et de son voisin le Châtelet entre janvier 2017 et l'été 2019.

Reportage : S.Larrouy, O.Badin, P.Guennan,L.Comiot

Agrandissement de la fosse, ventilation à refaire, amélioration de la sonorisation

L'Athénée, inauguré en 1896 et dirigé entre 1934 et 1951 par l'acteur Louis Jouvet, n'avait pas connu de travaux depuis 20 ans. La rénovation va permettre d'aménager la fosse  d'orchestre, dont la capacité passera de 25 à 35 musiciens, de donner un coup de neuf aux fauteuils et de revoir totalement la ventilation. L'acoustique déjà excellente du théâtre, qui combine dans sa programmation théâtre et spectacles lyriques, sera améliorée pour certaines places (balcons notamment). Un équipement électronique de premier plan sera installé pour les sonorisations très pointues dans certains spectacles de musique contemporaine notamment.

Les travaux sont financés pour 1,4 million par la subvention publique (Etat et Région Ile-de-France) mais il reste 300.000 euros à trouver, a précisé Patrice Martinet, qui déplore que le statut de SARL du théâtre lui interdise de proposer aux mécènes des déductions d'impôts.

Programmation exigeante

Le Théâtre de l'Athénée propose une programmation exigeante avec un budget limité (1,8 million par an de subvention publique) et une équipe réduite de 18 permanents. Il peut notamment compter sur la fidélité d'ensembles vedette, comme la Compagnie Les Brigands ou l'orchestre Le Balcon de Maxime Pascal - formation qui propose à partir du 12 juin un opéra contemporain d'après "La Métamorphose" de Kafka, dans le cadre du festival "Manifeste" de l'Ircam.

La compagnie Les Brigands, qui a donné plusieurs fois à l'Athénée une truculente "Grande-Duchesse" d'après Offenbach, donnera à l'Athénée en novembre 2016 sa nouvelle création, "Les Chevaliers de la Table ronde" du compositeur Hervé, moins connu d'Offenbach et pourtant véritable "père" de l'opérette.