Le spectacle choc d'Angélica Liddell au festival "Mettre en scène"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/11/2010 à 11H10
Le spectacle choc d'Angélica Liddell au festival "Mettre en scène"

Le spectacle choc d'Angélica Liddell au festival "Mettre en scène"

© Culturebox

Le nouveau spectacle de l'Espagnole Angélica Liddell est un des temps forts du festival "Mettre en Scène 2010. Celui-ci se déroule du 4 au 20 novembre 2010 à Rennes, Quimper et Lannion.

Jusqu'à l'été dernier, Angélica Liddell était une artiste quasi inconnue en France, alors que dans son pays elle ne cessait d'étonner, de choquer, d'inventer et de raconter. En juillet 2010, c'est Avignon qui se chargea des présentations avec le public hexagonal. Le festival invita l'artiste à présenter un spectacle fleuve de cinq heure trente, "La casa de la Fuerza", "la maison de force". Angelica Liddell y évoquait son passé de femme battue, les douleurs intimes, toujours plus fortes. Déjà, comme dans la création présentée à "Mettre en Scène", la nudité et la scarification faisait partie de l'expression. Ce spectacle fut la plus importante révélation d'Avignon 2010. Depuis 1993, Angélica Liddell a écrit, mis en scène et interprété une vingtaine de spectacles. Le dernier, présenté en Bretagne, s'appelle "Té haré invencible con mi derrota". Il s'agit d'un hommage à la violoncelliste Jacqueline Du Pré, morte à l'âge de 42 ans d'une sclérose en plaque.

- > A voir aussi sur Culturebox
->>
Festival-Mettre-en-scène--Rodrigo-Garcia-ou-l'art-de-la-provocation
->> Avignon-2010-l'instant-parfait-pièce-chorégraphiée-d'Eric-Languet