Le "Séna" de Gerty Dambury

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/06/2012 à 14H51
Le "Séna" de Gerty Dambury, espace de libre parole

Le "Séna" de Gerty Dambury, espace de libre parole

© Stéphane WEBER

Entre théâtre, poésie et conte, la dramaturge guadeloupéenne lance une initiative originale au théâtre de l’Epée de Bois.

C’est dans le cadre bucolique de la Cartoucherie du bois de Vincennes, où d’anciens bâtiments ont été transformés en théâtres, que l’écrivaine, dramaturge et comédienne Gerty Dambury a initié son "Séna" créole. Le Sénat antillais, un espace libre de parole où des gens (essentiellement des hommes) se rassemblaient pour discuter des affaires du jour, du passé, de l’avenir…

Samedi 9 juin, dans une salle lambrissée du premier étage du théâtre de l’Epée de Bois, au ton légèrement désuet, une agora informelle s’est mise en place. Pas de scène, pas de décor. Un percussionniste (René Dambury) est installé dans un coin de la pièce, où sont réparties tables et chaises. Des comédiens et artistes professionnels (Mariann Mathéus, Firmine Richard, Martine Maximin, Jalil Leclaire, Lully Dambury…) sont assis au milieu des spectateurs.

Des spectateurs qui n’en sont pas vraiment. Loin d’être passifs, ils interviennent lorsqu’ils le souhaitent, entre deux lectures de textes. Après un "Séna" consacré au théâtre, celui-ci est dédié à la poésie. Le thème, "La Gwadloup sé on poèm" (la Guadeloupe est un poème) : "une manière tendre et moqueuse de dire les complexités de mon île natale", explique Gerty Dambury.

Veillée créole

Les poètes guadeloupéens Guy Tirolien, Paul Niger et Sony Rupaire sont à l’honneur. Mais pas seulement. "La Caraïbe est un espace géographique ouvert, à parcourir" précise la dramaturge. Hommage est donc rendu aux poètes Monchoachi (Martinique), Paul Keens-Douglas (Grenade – Trinidad) et Léon-Gontran Damas (Guyane), entre autres. Les textes sont déclamés en français, en créole et en anglais, parfois accompagnés de gwo ka (tambour traditionnel antillais).

Dans la salle, la parole circule et se libère, comme dans une veillée créole. Les interventions portent sur l’identité et la mémoire, l’histoire, les luttes sociales aux Antilles. Après ces multiples échanges, tout le monde se réunit autour d’un verre et d’un bon plat antillais préparé par la maîtresse de cérémonie elle-même. On ne peut qu’applaudir.

Prochain "Séna" le samedi 6 octobre 2012 au Théâtre de l’Epée de Bois à la Cartoucherie du Bois de Vincennes de 15h à 18h
Il sera consacré au conte - Renseignements au 01 48 08 39 74