Le Palmarès du théâtre : tous les lauréats

Par @sophiejouve1 Rédactrice en chef adjointe de Culturebox, responsable de la rubrique Théâtre-Danse
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 28/04/2013 à 18H50
Palmarès du théâtre - MEA 2

Dimanche 28 avril sur France 2, les prix du théâtre ont été remis lors d'une cérémonie de 50 minutes. Le spectacle "Des Fleurs pour Algernon" a été sacré meilleur spectacle privé, "La réunificatione des deux Corées", meilleur spectacle public. La fête du théâtre se poursuit à 20h45 avec "La troupe d'un soir", qui réunit une trentaine d'acteurs célèbres autour de sketches et saynètes.

Le "Palmarès du théâtre" fait le pari de remplacer Les "Molières", qui n'avaient pas pu se tenir l'an dernier après la défection en avril 2011 de 29 directeurs de théâtres privés. La cérémonie a été menée tambour battant.

De nombreux lauréats étaient absents. Certains étaient en train de jouer au moment où leur prix leur était décerné, tels Romane et Richard Bohringer, sur scène au Théâtre du Rond-Point.

Le jury : Patrice Leconte (Président), Beatrice Agenin, Dominique Besnehard, Nicolas Candoni, Josée Dayan, Anne Loiret, Philippe Meyer, Christian Rauth, Régis Wargnier.

Les lauréats ont reçu une "servante", la veilleuse d'un théâtre, conçue par le designer Hubert Le Gall.

16 prix 

Prix du spectacle privé : "Des fleurs pour Algernon" de Daniel Keyes, mise en scène par Anne Kessler qui est venue recevoir la fameuse "Servante" 
Prix du spectacle public : "La réunification des deux Corées" de et mise en scène Joël Pommerat. Pommerat est absent, il n'est jamais venu chercher aucun prix.
Prix de la comédienne : Audrey Bonnet dans "La Clôture de l'amour" de Pascal Rambert.  
Prix du comédien : Grégory Gadebois dans "Des fleurs pour Algernon" de Daniel Keyes

Prix d'honneur féminin remis à Francine Bergé par Dominique Besnehard "Je lui dois mon amour du théâtre". Francine Bergé remercie terriblement émue :  "Merci maman de m'avoir forcé à faire du théâtre...Je suis vachement contente". 
Prix d’honneur masculin : Robert Hirsch pour "Le Père" de Florian Zeller. Un message de l'acteur est lu : "Aujourd'hui je suis heureux grâce à vous".

Coup de coeur théâtre public : Richard et Romane Bohringer dans "J'avais un beau ballon rouge". Le metteur en scène Michel Didym reçoit le prix pour les comédiens, qui sont en scène ce soir.
Coup de coeur théâtre privé : "L'étudiante et Monsieur Henri". L'excellent Roger Dumas est sur scène "Je suis passionné par la jeune génération. Dans notre spectacle Claudia Didier avec qui je joue est formidable !" "Et un message à tous les autres jeunes, Robert Hirsch, Gisèle Casadesus, Jean-Pierre Marielle...continuez !"

Prix de l'auteur : Pascal Rambert pour "La Clôture de l'amour"
Prix de la comédie : "La Carte blanche" à  François Morel au théâtre de la Pépinière. C'est Olivier Saladin, son complice, qui vient recueillir le prix de la comédie.
Prix de la mise en scène : remis par Règis Wargnier à Jean Bellorini pour "Paroles gelées", une traversée de l'oeuvre de Rabelais.
Prix seul en scène : Didier Brice dans "Le journal d'un poilu". "Venez nous voir au théâtre, on y est plus humain" lance le comédien.

Prix du second rôle féminin : Marie-Julie Baup dans "Le Songe d'une nuit d'été" de Nicolas Briançon. "Merci à mon mari Lorant Deutsch de m'avoir offert ma deuxième petite fille pendant le spectacle et pensées à Jéôme Savary" s'exclame la jeune comédienne ravie.
Prix du second rôle masculin : François Loriquet dans "Les Revenants" mis en scène par Thomas Ostermeier

Prix révélation féminine : Sarah Capony dans "Femme de Chambre"
Prix Révélation masculine : Félicien Juttner dans Hernani, à la Comédie Française

Présélection
 
Cette année le Palmarès couvrait 4 mois de spectacles, de janvier à avril 2013 (l'année prochaine il portera sur la saison entière)
Le jury était libre de se choix à deux exceptions près. Les prix du théâtre privé et du théâtre public ont été choisis à partir d'une présélection effectué par 300 directeurs de théâtre.
 
THEATRE PRIVE
  - "Collaboration" de Ronald Harwood, mise en scène Georges Werler (Théâtre de la Madeleine)
  - "Comme s'il en pleuvait" de Sébastien Thiéry, mise en scène Bernard Murat (Théâtre Edouard VII)
  - "L'étudiante et Monsieur Henri" d'Ivan Calberac, mise en scène José Paul (Petit Théâtre de Paris)
  - "Des fleurs pour Algernon" de Daniel Keyes, mise en scène Anne Kessler (Studio des Champs-Elysées/Théâtre du Petit Saint-Martin)
  - "Hier est un autre jour" de Sylvain Meyniac et Jean-François Cros, mise en scène Eric Civanyan (Théâtre des Bouffes Parisiens)
  - "Le journal d'Anne Frank" d'Eric-Emmanuel Schmitt d'après "Le journal d'Anne Frank", mise en scène Steve Suissa (Théâtre Rive Gauche)
  - "Les liaisons dangereuses" d'après Choderlos de Laclos, mise en scène John Malkovich (Théâtre de l'Atelier)
  - "Le père" de Florian Zeller, mise en scène Ladislas Chollat (Théâtre Hébertot)
  - "Le porteur d'histoire" de et mise en scène Alexis Michalik (Studio des Champs-Elysées)
  - "Voyage au bout de la nuit" de Louis-Ferdinand Céline, mise en scène Françoise Petit (Théâtre de l'Oeuvre)
  
 
THEATRE PUBLIC  
  - "J'avais un beau ballon rouge" d'après Angela Dematté, mise en scène Michel Didym (Théâtre de la Manufacture/Nancy)
  - "Calme" d'après Lars Norén, mise en scène Jean-Louis Martinelli (Théâtre Nanterre-Amandiers)
  - "La clôture de l'amour" de et mise en scène Pascal Rambert (Théâtre de Gennevilliers)
  - "Maître Puntilla et son valet Matti" de Bertolt Brecht, mise en scène Guy-Pierre Couleau (Comédie de l'Est/Colmar)
  - "Ne m'oublie pas (Forget me not)" de Philippe Genty et Mary Underwood (Compagnie Philippe Genty)
  - "Paroles gelées" d'après François Rabelais, mise en scène Jean Bellorini (Compagnie Air de Lune)
  - "Partage de midi" de Paul Claudel, mis en scène Philippe Adrien (Théâtre de la Tempête/Paris)
  - "Pour un oui ou pour un non" de Nathalie Sarraute, mise en scène René Loyon (Compagnie RL)
  - "La réunification des deux Corées" de et mise en scène Joël Pommerat (Compagnie Louis Brouillard)
  - "Tout est normal mon coeur scintille" de Jacques Gamblin, mise en scène Anne Bourgeois (Productions du Dehors)