Le nouvel épisode de la guerre des Molières

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/02/2012 à 16H55
Edouard Baer et michel Galabru aux Molières 2011

Edouard Baer et michel Galabru aux Molières 2011

© Patrick Kovarik/AFP

Depuis novembre, 29 directeurs de théâtres privés ont décidé de boycotter la cérémonie 2012 des Molières. Ils la considèrent ennuyeuse et pénalisante pour les pièces à succès du privée; ils exigent une refonte totale de la manifestations qui devait avoir lieu le 1er avril. France télévisions a finalement jeté l'éponge et renoncé à retransmettre les Molières cette année, mais rien n'y fait, la guerre entre opposants et partisans continue.

Lundi 20 février, les directeurs de théâtres privés signataires de l'appel à "tourner la page des Molières" ont décidé de contacter prochainement les directeurs du théâtre public afin de travailler à "refonder en profondeur" cette manifestation. Ils affirment "pouvoir compter pour cela sur l'écoute attentive de France Télévisions, partenaire historique de la manifestation ».


Des théâtres privés dénoncent "la fuite en avant" de la directrice de l’association des Molières

Ces directeurs dénoncent, la "fuite en avant" des dirigeants actuels de l'association qui, selon eux, veulent "improviser une cérémonie improbable" début avril.   
Vendredi, la présidente de l'Association des Molières, Myriam de Colombi, s'est déclarée déterminée à organiser "une émission de qualité" au printemps. Elle a notamment affirmé avoir reçu une proposition de Direct 8, la chaîne privée qui précise ne rien avoir signée pour l’instant.

Les 29 directeurs accusent l'association de recourir "aux méthodes les plus invraisemblables". "Dernier épisode en date, des comédiens découvrent qu'ils sont signataires d'une pétition «pro Molières », lancée par les actuels dirigeants de l'association, sans même avoir été contactés", affirment-ils, refusant de donner des noms. Cette pétition en faveur du maintien de la soirée a été lancée en janvier par Mme de Colombi qui affirme avoir reçu 800 signatures d'artistes.