Le Groupe 41 : quand le TNS donne naissance aux artistes de demain

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/06/2014 à 15H31
Les élèves du Groupe 41 du TNS, trois ans de travail préparatoire pour se lancer sur la grande scène 

Les élèves du Groupe 41 du TNS, trois ans de travail préparatoire pour se lancer sur la grande scène 

© France 3 / Culturebox

Véritable symbole de la décentralisation théâtrale, le Théâtre National de Strasbourg s'impose comme un lieu de création et de diffusion de l'art dramatique. On y distingue également, depuis 1954, une école supérieure d'art dramatique qui forme les professionnels du théâtre. Les 25 élèves du Groupe 41 arrivent au terme de leurs études et, comme leurs grands frères, ils présentent leur spectacle.

Chaque année les élèves sont amenés à travailler sur un projet commun. Comme à la naissance du TNS, le collectif artistique et la dramaturgie composent l'essence du lieu et de la scène. 
Juste avant le spectacle, séance de maquillage collective dans les loges

Juste avant le spectacle, séance de maquillage collective dans les loges

© TNS
Chaque nouvelle promotion constitue un groupe qui, pendant trois années, va travailler sur des ateliers-spectacles joués en public. Le Groupe 41  a étudié "Le Vice-Consul" d’après des textes de Marguerite Duras.

Dans le reportage qui suit, on rencontre Heidi Zada, élève comédien, Thomas Pondevie, le metteur en scène et Dominique Lecoyer, la directrice des études au TNS, qui les observe et qui, chaque année, assiste à plusieurs éclosions de carrières artistiques.

Reportage France 3 Alsace : O. Stephan / X. Ganaye / I. Hassid-Guimier / O. Schmitz
"Je trouve que ce n’est pas la peine de savoir où on va, faut y aller" - Marguerite Duras
Le groupe 41 s'empare du "Vice-Consul" de Marguerite Duras

Le groupe 41 s'empare du "Vice-Consul" de Marguerite Duras

© France 3 / Culturebox
L'école propose une formation sur trois ans avec cinq sections qui regroupent les métiers artistiques et techniques du spectacle. Acteur, metteur en scène et dramaturge, scénographes et créateurs de costumes, régisseurs et techniciens du spectacle. Au bout de sa formation l'élève-comédien peut acquérir le Diplôme National Supérieur Professionnel de Comédien (DNSPC). Le concours d'entrée à l'école du TNS est extrêment sélectif, environ une trentaine de candidats retenus, et se déroule deux années sur trois. 
TNS ecole © France 3 / Culturebox
 "Le vice-consul" : Textes de Marguerite Duras, Mise en scène Éric VIGNER et Thomas Pondevie sera présenté du 13 au 19 juin 2014 (relâche le 16) au Théâtre de La Commune-CDN d’Aubervilliers, à Paris

TNS  
1, av. de la Marseillaise
 67000 Strasbourg