Le Festival Off d'Avignon grossit encore : 1 416 spectacles du 7 au 30 juillet

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 31/05/2016 à 15H14
Une comédienne au Festival d'Avignon Off en 2013

Une comédienne au Festival d'Avignon Off en 2013

© PATRICK AVENTURIER/SIPA

Le Festival off d'Avignon s'élargit encore cette année, puisqu'il accueillera du 7 au 30 juillet 1.416 spectacles contre 1.336 spectacles l'an dernier. 1.042 d'entre eux seront des créations, a annoncé mardi dans une conférence de presse le plus grand festival de théâtre en France.

Envolée des coûts

L'expansion continue du Festival Off d'Avignon depuis 1966, date de la première pièce jouée en marge du Festival officiel fondé par Jean Vilar en 1947, pose "des questions  auxquelles on a répondu depuis des années en disant 'on ne peut rien faire'", a  souligné le nouveau président de l'association gestionnaire du Off, Raymond  Yana.

L'envolée des coûts des locations de salles (129 lieux dont 123 théâtres) et le prix astronomique des hébergements met en péril l'équilibre de nombreuses  compagnies, souvent contraintes de sacrifier les salaires des comédiens, "seule  variable d'ajustement", déplore-t-il.

Le comédien et metteur en scène Raymond Yana, qui a succédé à Greg Germain  en janvier, a mis en place des groupes de travail et planche sur un fond de soutien pour les compagnies qui en ont besoin, sur la base d'une contribution  prélevée sur les billets et du mécénat.

Raymond Yana a évoqué une contribution de 60 centimes sur chaque billet mais n'a pas précisé le montant de ce fonds ni la date d'entrée en vigueur. "Il  faut d'abord mettre en place une billetterie centralisée", a-t-il expliqué. Actuellement, chaque théâtre gère sa billetterie et la fréquentation du Off est estimée autour de 1,3 million d'entrées, un chiffre difficile à vérifier.
Bandes annonces des spectacles off du Festival off d'Avignon

Rajeunir le public

"Nous espérons mener une phase de test de la billetterie centralisée en  2017 et 2018", a indiqué le nouveau président. Parmi les axes de travail pour les trois ans à venir, Raymond Yana a cité le développement du public et son rajeunissement (la moyenne d'âge dépasse 50  ans), la maîtrise de l'affichage toujours plus envahissant et la  professionnalisation du festival.

Contrairement au In dirigé par Olivier Py, le Off ne pratique aucune sélection artistique. Le foisonnement de spectacles rend parfois le choix difficile. Un macaron distinguera les créations dans le volumineux catalogue du  Off et une mention précisera si la compagnie est amateure ou professionnelle.

Des liens vont être développés avec les universités et grandes écoles pour attirer un public plus jeune. Le dialogue avec le festival officiel, quasi-inexistant, a été renoué, a par ailleurs assuré Raymond Yana.

Le Off exubérant donne à Avignon sa couleur et son ambiance pendant le mois  de juillet, avec ses centaines de compagnies, ses spectacles de rue, ses tracts  et ses affiches. C'est aussi le premier marché du théâtre en France : les  programmateurs voient en moyenne 26 spectacles pendant leur séjour.

La traditionnelle Grande parade se tiendra cette année le 6 juillet à 17h30  dans les rues d'Avignon.