La subversive "Dorothy Parker" dépeint l'Amérique des années 50 au Lucernaire

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 30/05/2016 à 17H58
Natalia Dontcheva joue "Dorothy Parker" au Théâtre du Lucernaire

Natalia Dontcheva joue "Dorothy Parker" au Théâtre du Lucernaire

© France3/Culturebox

Jusqu'au 25 juin, le Théâtre du Lucernaire présente à Paris "Dorothy Parker", du nom d'une femme vivant à New York dans les années 50. Visionnaire, drôle et alcoolique, elle égratigne la société américaine sans complaisance. Un show politiquement très incorrect.

"Dorothy Parker", écrit par Jean-Luc Seigle et mis en scène par Arnaud Sélignac, raconte l'histoire d'une New-yorkaise engagée à l'humour ravageur, interprétée par la comédienne Natalia Dontcheva. Celle-ci campe ce personnage excentrique au caractère révolutionnaire : "À l'époque, les femmes étaient considérées comme des meubles. Dorothy Parker a mené des combats extrêmement progressistes et tout cela en portant du Dior et du Chanel", explique l'artiste. Subversive, cruelle mais surtout indignée, elle ne rata aucun combat de son temps et traversa son temps fauchée mais riche de ses idées.

Reportage : J. Mirande / A. Natalizi / S. Fouquet / S. Barie

Chaque jour, près de dix spectacles sont donnés au sein du Théâtre du Lucernaire. Depuis sa création en 1968, c'est un carrefour où se mêlent les arts. Son directeur actuel , Benoît Lavigne, en est issu : "J'ai moi-même commencé au Lucernaire avant de rencontrer et travailler avec des artistes comme Gérard Depardieu."

Le Lucernaire a ainsi vu débuter de nombreux comédiens comme Dany Boon et Sylvie Joly : "C'est un lieu de culture absolue. Nous avons des salles de représentations, de cinéma d'Art et Essai, une galerie d'expositions, une librairie ainsi qu'une école de théâtre", ajoute Benoît Lavigne.

Interview de Benoît Lavigne, directeur du Théâtre du Lucernaire :

Un théâtre plein de vie

"Le Théâtre du Lucernaire est un petit "Rond-Point". C'est intéressant de croiser les différents spectacles, metteurs en scène et comédiens. De 15h jusqu'à une heure du matin, c'est une vraie vie de théâtre qui se déroule", raconte le metteur en scène Arnaud Sélignac. 

Des spectacles jeune public à la création contemporaine, toutes les formes théâtrales sont représentées et défendues par le Théâtre : "On a des classiques, des comédies et même des musicals chaque soir", explique Benoît Lavigne.

Depuis un an, le lieu a augmenté son taux de fréquentation de 45% : "C'est une véritable ville dans la ville", finit par dire son directeur.