"La Poupée Sanglante", le roman de Gaston Leroux revit en version muscicale

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/08/2016 à 08H52
Edouard Thiébaut, Charlotte Ruby et Alexandre Jérôme, les 3 comédiens de "La Poupée sanglante"  (et au fond au piano le compositeur Didier Bailly

Edouard Thiébaut, Charlotte Ruby et Alexandre Jérôme, les 3 comédiens de "La Poupée sanglante"  (et au fond au piano le compositeur Didier Bailly

© France 3 Culturebox

Comment transformer un polar fantastique des années 20 en comédie musicale cocasse et émouvante ? C’est le pari – apparemment réussi – de "La Poupée sanglante", un spectacle proposé jusqu’au 27 août au Théâtre de la Huchette à Paris. Inspiré d'un roman de Gaston Leroux, cette comédie au rythme trépidant est portée par trois comédiens qui incarnent quinze personnages.

Aux commandes de cette adaptation du roman de Gaston Leroux, "La Poupée Sanglante", deux habitués des spectacles musicaux :  Didier Bailly (qui a composé la comédie musicale "La Guinguette a rouvert ses volets" en 2004 et qui accompagne sur scène au piano les trois comédiens) et Éric Chantelauze ("Fame", "Monthy Python very very best of") qui ont su respecter la précision d’écriture et d’intrigue du roman fantastique de Leroux mais aussi sa fantaisie.

Toute la troupe a dû s’adapter au cadre intimiste mais restreint du Théâtre de la Huchette, une salle de 80 places à la scène exigüe. Quant aux comédiens – Charlotte Ruby, Alexandre Jérôme et Edouard Thiébaut -,  ils ont eux aussi déployé des trésors de talent  en endossant chacun pas moins de cinq rôles différents.

Reportage : J. Serra / A. Natalizi / Y. Zysman / G. Fontenit
A l’origine, "La Poupée sanglante" (et sa suite "La Machine à assassiner") est un roman fantastique de Gaston Leroux, paru en 1923, d’abord sous forme de feuilletons quotidiens dans le journal Le Matin avant une publication aux éditions Taillandier l’année suivante. Ce fut l'un des derniers romans (et pour certains le meilleur) de l’écrivain d’origine normande, père du célèbre personnage de reporter Rouletabille, et auteur des désormais classiques "Fantôme de l’Opéra" (à l’affiche à Mogador à partir d’ octobre prochain), "Le mystère de la chambre jaune" ou encore "Le Parfum de la Dame en Noir".
affiche la poupée sanglante © DR
A noter que "La Poupée sanglante" fut adaptée en mini-série pour la télévision. Réalisés par Marcel Cravenne, les six épisodes de 52 minutes furent diffusés en septembre 1976 sur Antenne 2 avec la comédienne Yolande Folliot dans le rôle de Christine Gaillard.