La pièce "Comme le chien" fait l'éloge de la révolte à Dieppe

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/02/2012 à 16H14
"Comme le chien" sur la Scène Nationale de Dieppe

"Comme le chien" sur la Scène Nationale de Dieppe

© France3culturebox

En résidence depuis une quinzaine de jours à la Scène Nationale de Dieppe, la compagnie du Théâtre du Menteur y présente sa nouvelle création, "Comme le chien", le 16 février 2012. Librement inspirée des "Bacchantes" d'Euripide, la pièce de François Chaffin pose la question de l'insoumission au pouvoir et de la capacité à dire non. Un propos qui prend une dimension toute particulière, à quelques semaines de l'échéance présidentielle.

"Comme un chien " raconte l'histoire de la reine Equation et de son conseiller Monsieur Disney qui décident d'ériger un parc d'attraction, l'Olympe, pour tempérer les ardeurs du peuple et museler ses vélléités de révolte. Mais, tel Dionysos, un étranger va enrayer le processus et entraîner le peuple dans une folie libératoire et destructrice. Ce thème de l'insoumission au pouvoir n'est pas nouveau : on le retrouve dans "Les Bacchantes" d'Euripide, dont la pièce est inspirée, mais aussi dans "Antigone" de Sophocle (et Jean Anouilh). C'est en tout cas un sujet de prédilection pour la Compagnie du Théâtre du Menteur qui souhaite proposer des oeuvres en lien avec le monde, des métaphores de notre société qui bousculent les certitudes et l'ordre établi. 

Affiche de la pièce "Comme le chien "

Affiche de la pièce "Comme le chien "

© Théâtre du Menteur

Apèrs la première, le 16 février, à Dieppe, la pièce sera présentée en région parisienne : 

16 mars, 20h30, Saint-Germain-lès-Arpajon (91), Espace Olympe de Gouge
24 mars, 20h30, Morsang-sur-Orge (91), Salons du Château
31 mars, 20h30, Marcoussis (91), salle Jean Montaru
6 avril, 20h30, Bagneux (92), Maison de la musique et de la danse