"La meilleure part des hommes", les années Sida à la Comédie de Picardie

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/04/2012 à 16H25
"La meilleure part des hommes" vue par Pauline Bureau

"La meilleure part des hommes" vue par Pauline Bureau

© Julien Piffaut

Evoquer les années Sida au théâtre n'est pas chose courante. C'est pourtant le thème qu'a choisi la Comédie de Picardie pour sa nouvelle création. Pauline Bureau a ainsi mise en scène "La meilleure part des hommes", une pièce adaptée du roman éponyme de Tristan Garcia. Elle nous replonge dans la France des années 80 et 90, où la maladie est venue dynamiter les utopies, les amours et les amitiés. A découvrir jusqu'au 13 avril à Amiens.

Tristan Garcia et Pauline Bureau partagent un point commun : ils sont nés tous deux après 1981. Ils sont ce que l'écrivain appelle des "enfants de l'angoisse". Ils n'ont pas vécu l'arrivée insidieuse puis brutale du Sida, mais ils en subissent les conséquences et la violence. C'est pourquoi ce normalien de 27 ans (à l'époque) voulut en faire un livre où se croisent quatre personnages, trois hommes et une femme qui est la narratrice. Dès sa sortie en 2008, "La Meilleure part des hommes" fut un très grand succès public et critique, que vint récompenser le Prix de Flore.

Ce livre déclencha également une polémique. Didier Lestrade, le co-fondateur d'Act Up et Alain Fienkielkraut n'apprécièrent pas de se reconnaître dans deux des personnages du roman. Des tensions que Pauline Bureau a voulu apaiser en retirant de la pièce tout ce qui pouvait blesser. 
Cette jeune metteure en scène a découvert le roman de Tristan Garcia par hasard, touchée immédiatement "par les personnages, très forts et très émouvants".
Celle qui avait déjà adaptée "Roberto Zucco" de Bernard-Marie Koltès a voulu raconter une "histoire de trahison et de fidélité sur fond d'Histoire avec un grand H". Pour cela, elle a transformé le texte du roman en texte théâtral dialogué.
La part de la vidéo est importante dans la scénographie car la narratrice, journaliste à Libération, réalise un documentaire sur la vie des autres personnages. Sur scène, huit acteurs et un musicien interprètent au total 25 personnages. Pauline Bureau s'est aussi beaucoup documentée sur l'univers des années 80, autant par les écrits de Didier Lestrade et d'Hervé Guibert, que par les photos de Nan Goldin et les Photomatons de Gilles Blanchard (du duo de plasticien Pierre et Gilles) qui retracent à travers vingt ans de clichés Photomaton, sa propre histoire et avec elle, celles des années Palace, les nuits parisiennes, l'ivresse, la maladie, la mort des êtres chers et le dur retour à la réalité.

"La Meilleure Part des hommes" d'après le roman de Tristan Garcia (Gallimard 2008). Adaptation et mise en scène : Pauline Bureau -  Durée 2h15- Jusqu'au 13 avril 2012 à la Comédie de Picardie à Amiens puis du 17 au 19 avril à l’Espace des Arts (Chalon-sur-Saône) et le 10 mai à la Scène Nationale de Petit-Quevilly.