La douleur des prostituées sur scène dans "LB25(putes)"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/03/2011 à 14H59
La douleur des prostituées sur scène dans "LB25(putes)"

La douleur des prostituées sur scène dans "LB25(putes)"

© Culturebox

Interdite aux moins de 16 ans, la pièce "LB25 (putes)", présenté à l'Espace Jargot à Crolles le 17 mars 2011, tente de briser un tabou : celui de la prostitution. Une comédienne, seule en scène, incarne des "filles de joie" qui n'en éprouvent pas.

Dans "LB25 (putes)", la comédienne Valérie Brancq veut montrer sans pudeur, le quotidien sombre et glauque de celles qui exercent le plus vieux métier du monde.  En adoptant des postures évocatrices ou en se dénudant, elle bouscule le public et dénonce la prostitution en tant qu'atteinte à l'humanité.
Le texte de ce spectacle mis en scène par Olivier Tchang-Tchong est issu de paroles de prostituées devenues écrivaines : Nelly Arcan, auteur de "Putain" (Seuil) et Grisélidis Réal, de "La Passe imaginaire" (Gallimard).
"LB25 (putes)", du nom de code d'une prostituée sauvagement assassinée en décembre 1999, a été créée en 2007 à Clichy. Ce spectacle dérangeant avait fait sensation au festival OFF d'Avignon en juillet 2010.

A Voir aussi sur Culturebox :

- Kaina-Marseille--l'exil-et-ses-désillusions-au-théâtre
- Les-monologues-du-vagin-une-pièce-sans-frontières