La Comédie-Française cède le Théâtre éphémère à l'opéra de Genève

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/03/2014 à 12H22
Le Théâtre Ephémère tout en bois de la Comédie-Française.

Le Théâtre Ephémère tout en bois de la Comédie-Française.

© PHOTOPQR/LE PARISIEN

Après l'échec d'un premier accord avec la Libye, la Comédie-Française doit signer mardi la cession au Grand Théâtre de Genève, la maison d'opéra de la ville, de son fameux "Théâtre éphémère", structure de bois bâtie en janvier 2012 dans les jardins du Palais Royal à Paris.

Le Théâtre provisoire de 700 places, qui avait été construit pour abriter les représentations pendant les travaux de rénovation de la salle Richelieu, est à vendre depuis un an. En décembre, un accord avait été conclu avec la Libye, qui offrait davantage que le Grand Théâtre de Genève, mais les "difficultés administratives" rencontrées par Tripoli ont retardé le projet, a-t-on expliqué au "Français". "Les délais étaient incompatibles avec le contrat."

De "Théâtre éphémère" à "Opéra éphémère"
Le Théâtre éphémère va finalement être reconstruit dans le cadre d'un projet architectural original en Suisse, à Genève, en vue d'accueillir les représentations pendant la fermeture pour travaux du Grand Théâtre, de juin 2015 à l'été 2017. C'est donc un "Opéra éphémère" qui va s'installer à Genève.

Le coût d'acquisition n'a pas été révélé. Le Théâtre éphémère a coûté quelque 4 millions d'euros à la Comédie-Française, mais l'essentiel du prix correspond au montage de la structure. Le Grand Théâtre de Genève prend à sa charge le démontage et la livraison du théâtre de bois.

Une structure louée pour son confort
Le Théâtre éphémère a été unanimement loué pour son confort pendant les quelque 400 représentations qui s'y sont déroulées. Il a fermé en mars 2013, trois mois après la réouverture de la salle Richelieu rénovée, et on commençait à craindre un enlisement de la structure temporaire dans les jardins du Palais Royal, juste en dessous des fenêtres de la ministre de la Culture Aurélie Filippetti.

L'architecte Daniela Liengme a été chargée du projet de transformation du théâtre en "Opéra éphémère".