"La Chute" d'Albert Camus au théatre Gyptis

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 18/11/2009 à 14H52
"La Chute" d'Albert Camus  au théatre Gyptis

"La Chute" d'Albert Camus au théatre Gyptis

© Culturebox

Du 17 au 21 novembre 2009, "La Chute" d'Albert Camus est mise en scène par Raymond  Vinciguerra au théâtre Gyptis à Marseille. Ce texte écrit en 1956, interprété  sous forme de monologue par Philippe Séjourné, est la dernière grande oeuvre de fiction de Camus.

La Chute a une place à part dans l'oeuvre de Camus. Quelques mois après sa parution, l'écrivain recevait le Prix Nobel de Littérature. Et quatre ans plus tard, il mourrait sans avoir produit d'autres textes d'égale importance. A l'origine, le texte devait figurer dans le recueil de "L'exil et le royaume". Mais ce récit pris tant d'importance que Camus décida de le publier à part chez Gallimard. "La Chute" trouverait son origine dans une querelle qui opposa en 1952 l'écrivain aux membres du courant existentialiste, qu'il qualifie de "juges pénitents". "Quand ils s'accusent, on peut-être sûr que c'est presque toujours pour accabler les autres". Mais Camus s'inspire aussi de son propre reflet dans le miroir. Un reflet qui ne le satisfait pas forcément. A cette époque, la notoriété aidant, il se perd dans des mondanités qui l'éloignent des siens et de lui même. Dans le personnage de Jean-Baptiste Clamence, il semble que Camus mis beaucoup de lui-même. Jean-Paul Sartre  (dont les rapports avec Camus étaient très tendus) dira de La Chute : "ce récit est peut-être la meilleure, mais certainement la moins comprise des oeuvres de Camus".

Pour plus d'information sur Albert Camus :
webcamus - site consacré à Albert Camus
> Centre Albert Camus - site officiel