Joël Pommerat, grand gagnant des Molières 2016

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 24/05/2016 à 00H41
4 Molières pourJoël Pommerat

4 Molières pourJoël Pommerat

© Pierre Verdy/AFP

La 28e "Nuit des Molières" retransmise sur France 2, en léger différé du théâtre des Folies Bergère à Paris, a distingué des artistes et des spectacles dans pas moins de 18 catégories. C'est l'humoriste Alex Lutz qui endossait cette année le costume de maître de cérémonies. Il s'est vu attribué le Molière de l'humour ! Joël Pommerat, absent pour cause de déplacement en Chine, rafle lui 4 Molières.

Les sketchs se sont enchainés lors de cette 28e soirée des Molières, Alex Lutz se démultipliant : Lutz traqueur bloqué dans sa loge avant de prendre l'antenne ; Guillaume de Tonquédec en industriel séduit par le monde du spectacle dispense ses conseils : titres accrocheurs, placement de produits et séduction sur les réseaux sociaux ; Michel Fau et Maxille d'Aboville dans une Ecole des Femmes revisitée ; un reportage sur une ouvreuse (Alex Lutz) formée par Monique, alias Muriel Robin ; Christian Hecq dans son scaphandrier de 20 000 lieues sous les mers et puis Natalie Dessay, Zabou Breitman...

Grand vainqueur, oh combien mérité, de ces Molières 2016 : Joël Pommerat avec 4 Molières. Les votants ont plébiscité sa fresque sur la Révolution française ( 3 Molières) et récompensé également son "Pinocchio" pour le jeune public. Un deuxième opus de "ça ira fin de Louis", couvrant la Terreur est en préparation. Pommerat est également l'auteur de "Au Monde", "Les Marchands", "La Réunification des deux corées", ou encore "Cendrillon".

Les Molières ont également distingué "Qui a peur de virginia Woolf ?" (2 Molières). Quant à Catherine Frot, elle réussit la prouesse de recevoir la même année un Molière (Fleur de Cactus) et un César (Marguerite).

Surprise "Les Cavaliers" de Joseph Kessel, spectacle qui nous avions découvert à sa création à Avignon, remporte le Molière du théâtre privé, à la barbe du succès de la saison, le très savoureux "Fleur de Cactus".

Parmi les jeunes comédiens récompensés, Andréa Bescond pour son seule en scène drôle et bouleversant, "Les Chatouilles", qui traite du délicat sujet de la pédophilie. 
 

Molière d'honneur : Fabrice Luchini

Un Molière remis par Michel Bouquet, "autre grand défenseur de la langue française". Standing ovation comme il se doit ! 


Molière du Théâtre public : Ça ira (1) fin de Louis

Ça ira (1) fin de Louis, de et mise en scène de Joël Pommerat, Théâtre Nanterre-Amandiers

Molière du Théâtre privé : Les Cavaliers d'après Joseph Kessel

- Les Cavaliers d'après Joseph Kessel, mise en scène Eric Bouvron et Anne Bourgeois, Théâtre La Bruyère

Molière de la Comédienne dans un spectacle de Théâtre privé : Catherine Frot

-Catherine Frot dans "Fleur de Cactus" de Pierre Barillet et Jean-Pierre Gredy, mise en scène Michel Fau
2e Molières dans la carrière de la comédienne.

Molière du Comédien dans un spectacle de Théâtre privé : Wladimir Yordanoff

-Wladimir Yordanoff dans "Qui a peur de Virginia Woolf ?" de Edward Albee, mise en scène Alain Françon
Premier Molière pour Yordanoff qui l'emporte face à trois Michel de poids :  Michel Aumont, Michel Bouquet et Michel Fau.

Molière du Comédien dans un spectacle du Théâtre public : Charles Berling

-Charles Berling dans "Vu du Pont" d’Arthur Miller, mise en scène Ivo Hove.
Le comédien accompagnera ses remerciements d'un appel, à l'ouverture du théâtre aux comédiens de toutes origines.
 

Molière de la comédienne dans un spectacle de Théâtre public : Dominique Blanc

-Dominique Blanc dans "Les Liaisons Dangereuses" de Pierre Choderlos de Laclos, mise en scène Christine Letailleur

Molière de la Comédienne dans un second rôle : Anne Bouvier

-Anne Bouvier dans "Le Roi Lear" de Shakespeare, mise en scène Jean-Luc Revol   
 

Molière du comédien dans un second rôle : Didier Brice

-Didier Brice dans "A tort et à raison" de Ronald Harwood, mise en scène Georges Werler

Au risque de se faire rappeler à l'ordre par Monsieur touchi toucha, le colosse chargé de veiller à cadrer les allocutions (pas plus d'une minute !), Didier Brice, a pris la parole pour demander à la ministre de la Culture, Audrey Azoulay, de "mettre en oeuvre avant le 1er juillet l'accord historique" conclu par la profession sur l'assurance chômage des intermittents.: "Madame la ministre, à vous de jouer... ne tuez pas l'espoir que cet accord a suscité, mettez cet accord en oeuvre avant le 1er juillet", a-t-il souligné.
 

Molière de la Révélation féminine : Géraldine Martineau 

-Géraldine Martineau dans "Le poisson Belge" de Léonore Confino, mise en scène Catherine Schaub.

Molière de la Révélation masculine : Alexis Moncorgé

-Alexis Moncorgé dans "Amok" de Stefan Zweig, mise en scène Caroline Darnay
Le petit-fils de Jean Gabin était nommé pour la 2e fois dans cette catégorie.
 

Molière du spectacle musical : Les Fiancés de Loche

Les Fiancés de Loches, de Georges Feydeau et Maurice Desvallières, mise en scène Hervé Devolder, Théâtre du Palais-Royal.

Molière du spectacle jeune public : Pinocchio de Joël Pommerat

- Pinocchio, de et mise en scène Joël Pommerat, Théâtre de l’Odéon.


Molière de la Comédie : Les faux British 

-Les Faux British, de Henry Lewis, Jonathan Sayer et Henry Shields, mise en scène Gwen Aduh, Théâtre Tristan Bernard

Molière de l'auteur francophone vivant : Joël Pommerat

-Joël Pommerat pour Ça ira (1) fin de Louis

Molière du Metteur en scène d'un spectacle de Théâtre public : Joël Pommerat

Joël Pommerat pour Ça ira (1) fin de Louis 

Molière du Metteur en scène d'un spectacle de Théâtre privé : Alain Françon

Alain Françon pour "Qui a peur de Virginia Woolf ?"

Molière de la Création visuelle : 20 000 lieues sous les mers

- 20 000 lieues sous les mers, d’après Jules Vernes, mise en scène Christian Hecq et Valérie Lesort, Théâtre du Vieux Colombier

Molière seul/e en scène : Les Chatouilles

Les Chatouilles (ou la danse de a colère), d’Andrea Bescond, mise en scène Eric Métayer, Théâtre du Petit Montparnasse.

Molière de l'humour : Alex Lutz

Alex Lutz, d'Alex Lutz et Tom Dingler, mise en scène de Tom Dingler
Le maître de cérémonie inaugure donc ce tout nouveau Molière, qu'il reçoit en pensant à Sylvie Joly, son inspiratrice.