Jean-Marie Besset, le directeur du CDN de Montpellier, en appelle à Bruxelles

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 24/06/2013 à 19H45
Jean-Marie Besset, le directeur du Centre dramatique national de Montpellier (décembre 2009)

Jean-Marie Besset, le directeur du Centre dramatique national de Montpellier (décembre 2009)

© Pascal Guyot / AFP

Jean-Marie Besset, qui n’est pas renouvelé à la direction du Centre dramatique national du Théâtre des 13 Vents à Montpellier et doit quitter son poste à la fin de l’année, veut en appeler à la Commission européenne. Il a publié lundi une lettre ouverte dans laquelle il critique "la violence, l'injustice, la pensée unique" de la ministre de la Culture.

Jean-Marie Besset a précisé qu'il voulait en appeler à José Manuel Barroso et à la  Commissaire européenne à la culture et leur demander de diligenter une procédure en manquement par un État membre pour non-respect de la convention sur la protection et la promotion de la diversité et des expressions culturelles qui a été intégrée au droit de l'Union.
 
Le dramaturge qui s'est vu opposer vendredi une fin de non-recevoir par le cabinet de la ministre de la Culture Aurélie Filippetti à sa proposition de sortie de crise : il proposait d’arrêter son action devant le Conseil d’Etat pour s’opposer à son éviction, à condition qu’on lui donne une année supplémentaire (jusqu’à fin 2014).
 
Jean-Marie Besset dit qu'il ne veut pas "capituler"
Mais, selon Jean-Marie Besset, Mme Filippetti a exigé "une capitulation", le ministère  le menaçant s'il n'obtempérait pas de ne pas lui attribuer l'accompagnement de sortie attribué à tous les patrons de CDN de 150.000 euros sur trois ans.
 
"Il m'a été indiqué que si je souhaitais désormais apaiser les choses, il fallait au préalable présenter des excuses publiques à Mme Filippetti, reconnaître mon erreur, retirer dare-dare mes recours juridiques, et accepter  de partir sans broncher à la date imposée. Moyennant quoi, on réfléchirait à  rétablir cette subvention de sortie de CDN qui pour l'heure était supprimée par mesure de rétorsion", a ajouté Jean-Marie Besset.
 
"Je n'irai pas présenter des excuses"
"Non, je n'irai pas comme un garnement insolent présenter des excuses à la maîtresse Filippetti. Non, je ne ferai pas mon autocritique en public comme pendant la Révolution culturelle chinoise. Non, je ne fléchirai pas et ne transigerai pas", a-t-il déclaré.
 
Selon le dramaturge, le ministère lui reproche sa programmation qui ne serait pas compatible avec le service public du théâtre. Seraient notamment mises en cause ses traductions anglo-saxonnes, ou ses propres pièces qui auraient leur place au sein du théâtre privé mais pas dans un CDN.
 
Le mandat de Jean-Marie Besset, arrivé à la tête du CDN de Montpellier en 2009, s'achève le 31 décembre 2013. S’estimant victime d’une sanction, il avait annoncé début avril qu’il introduisait un recours devant le Conseil d’Etat.