"Je me souviens", une intime passion d'Aragon au TNP de Villeurbanne

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 24/01/2013 à 15H04
Damien Gouy au TNP Villeurbanne dans Louis Aragon, je me souviens 

Damien Gouy au TNP Villeurbanne dans Louis Aragon, je me souviens 

© Christian Ganet

Damien Gouy, comédien de la troupe du TNP de Villeurbanne propose "Je me souviens" jusqu'au 2 février 2013. Une heure de textes en vers d'après le "Roman inachevé" de Louis Aragon. La scène épurée de la salle Jean Vilar fait résonner toute la force et la beauté des poèmes d'Aragon.


Il est 20h30, le comédien de la troupe du TNP Villeurbanne entre en scène. Le décor est minimaliste. Une table, un livre, une chaise et au fond de la scène, un jeune homme assis derrière une batterie. Damien Gouy, déjà sur scène va pendant une heure durant, nous emporter dans le monde d'Aragon.  Le comédien met immédiatement le spectateur à l'aise avec une plaisanterie. En poésie, il faut garder la banane déclare-t-il en brandissant le fruit. 
Damien Gouy dans Je me souviens d'Aragon 

Damien Gouy dans Je me souviens d'Aragon 

© DR
La force des textes et poèmes d'Aragon 

Et c'est parti pour une heure de textes en vers d'après le "Roman inachevé" de Louis Aragon. C'est avec beaucoup de convictions que Damien Gouy s'est emparé du chef d'œuvre de l'auteur. Le comédien enchaîne les poèmes, puis chante à capella des textes,  comme "L'affiche rouge"  interprété notamment par Léo Ferré.

Dans la salle, le public est très concentré. Certains connaissent la biographie d'Aragon sur le bout des doigts, d'autres, des scolaires en l'occurence, n'en n'ont jamais entendu parler. Mais tous sont emportés par le rythme, la musicalité et la force des mots d'Aragon accompagné avec subtilité par le musicien sur scène à la batterie, la flutte traversière, ou la guitare. C'est avec toute sa sensibilité que le comédien de la troupe du TNP rend les textes intelligibles de ce grand poète populaire.

"L'oeuvre d'Aragon que j'ai découvert en deuxième année de l'ENSATT (Ecole nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre à Lyon)  m'a touchée avouera-t-il après le spectacle " En proposant des extraits choisis, même si le personnage était très engagé politiquement,  j'ai voulu faire passer ces émotions au public".  Et pendant une heure,  le public se laisse surprendre et captiver par la beauté des textes sur la jeunesse, la guerre, la mort ou l'amour, encore d'une grande contemporanéité. 
Un Damien Gouy bondissant

Un Damien Gouy bondissant

© Christian Ganet
L'amour inconditionnel d'Aragon pour Elsa 

"Le roman inachevé", recueil de poèmes à la première personne, est l'autobiographie d'Aragon partielle et inachevée. Les textes sont écrits en vers, alexandrin ou de seize pieds créés par l'auteur. Le spectacle est composé de trois parties : rebaptisées "La mélancolie", "La guerre", et "L'amour d'Elsa".

Damien Gouy et son complice musicien s'emparent de ces fulgurances et  choisissent d'en retenir certaines. Le comédien s'appuie seulement sur la magie et la force des rythmes d'une écriture libre, simple, ou même parfois savante mais qui s'adresse à tous, qui touche tout le monde.

La troisième partie "L'amour d'Elsa" est très intense. Aragon clame son amour pour Elsa Triolet, femme de lettres et grande résistante. "Que serais-je sans toi" entonne le comédien sur scène.  Et ces mots mis en chanson par Jean Ferrat résonnent encore dans tous les esprits.


Louis Aragon. Je me souviens
D'après le "Roman inachevé" de Louis Aragon
Une proposition de Damien Gouy 
Durée 1h 
Grande théâtre - Salle Jean Vilar 
TNP Villeurbanne