"Je clique donc je suis" de Thierry Collet : l'Homme mis à nu par son téléphone

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 21/03/2016 à 18H28
Thierry Collet "Je clique donc je suis"

Thierry Collet "Je clique donc je suis"

© Nathaniel Baruch

Mentaliste, spécialiste de la captation des données personnelles, Thierry Collet présentait "Je clique donc je suis" dans le cadre du festival Sens Dessus Dessous à la Maison de la Danse de Lyon. Les téléphones portables des spectateurs, instruments du show ont permis de révéler les détails les plus secrets de nos vies. L'artiste sera en tournée jusqu’au 2 juin 2016.

En arrivant ce samedi à la maison de la Danse, je sais juste de Thierry Collet qu'il a été formé, entre autres, en fac de psychologie et au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique et qu'il essaie de mettre en relation son métier de comédien avec celui de magicien dans sa compagnie "Le Phalène". Aujourd’hui, il veut changer les codes de la magie traditionnelle en nous présentant des applications que Google veut mettre à jour. Dans une ère technologique dirigée par le "Tout-Puissant" Internet, ce mentaliste met son apprentissage au service de "Je clique donc je suis" afin de nous questionner sur notre place d’individu.
 

Thierry Collet pour "Je clique donc je suis"

Thierry Collet pour "Je clique donc je suis"

© Nathaniel Baruch


Dans un monde où les moteurs de recherche prennent une place importante, Thierry Collet veut nous prouver qu'il n'y a aucune différence entre pratiquer du mentalisme et utiliser Google.
Contrairement aux autres performances, l'artiste invite les spectateurs à garder leurs portables avec eux en mode vibreur. Tout au long de la représentation, on ne cessera d'être surpris tant les situations sont parfois gênantes et effrayantes.

On se croirait dans la 4e dimension

A peine le temps d'ôter son manteau qu'un message fait vibrer nos téléphones : des informations nous sont envoyées concernant une spectatrice. Sur le texto se trouve le mot "héritiers", une distance : 52 cms, une profession et un métier rêvé. Le comédien demande à la spectatrice de venir le rejoindre. Elle est la seule à n'avoir pas reçu le message. Il prend une feuille remplie de mots et demande à cette femme de placer son index sur l'un d'entre eux, elle choisit aléatoirement "héritiers". Il l'invite ensuite à positionner deux stylos comme bon lui semble sur la table puis calcule : 52 cm les séparent. Sa profession est bien celle affichée sur le SMS tout comme le métier qu'elle aurait aimé exercer petite.
On se sent déboussolés, un peu trahis mais surtout volés et espionnés. Si mon téléphone fuite ma vie et mes aspirations, jusqu’où peuvent aller les plus grandes firmes de la toile ? Confier un secret semble ne plus avoir aucune valeur si une technologie supérieure connait déjà tout de nous y compris notre futur. Car Google s'avère être aussi détecteur de mensonges grâce à des échantillons de voix, diffuseur d’odeurs et bien sûr devin... Le moteur de recherche californien a bel et bien une longueur d’avance.
 

La vie privée est une anomalie.

Vint Cerf, chef évangéliste de l'Internet chez Google

 

La deuxième partie du spectacle est consacrée principalement à l'une des applications que Google a créée et qui permet de lire dans les pensées : elle se nomme SARA et connaissait le numéro de plaque d'immatriculation de la voiture de cette femme assise à côté de moi, l’appartenance politique, sexuelle et religieuse d’une autre, la décoration de l'appartement et la vie familiale d'un autre. Plus impressionnant encore, elle nous a parlé en détails de la vie d'une dame retraitée. Et si l’intelligence artificielle pouvait un jour remplacer l’Homme ?
 

Thierry Collet en pleine performance de "Je clique donc je suis"

Thierry Collet en pleine performance de "Je clique donc je suis"

© Nathaniel Baruch


Sous la forme d’un petit spectacle, Thierry Collet rassemble son public en le tutoyant. Se baladant de tables en tables, il nous rappelle ces fameux meetings que donnent les Américains. Rien d'étonnant puisque l'artiste revient tout juste du Google Campus de San Franciso.

Il se fait aider de Claire Chastel qui a suivi, tout comme lui, un enseignement au Conservatoire. Elle prend sa place de manière alternée et réadapte le spectacle : "Il y a beaucoup plus d'hommes qui pratiquent ce métier que de femmes. Quel impact a la représentation quand c'est une magicienne qui la fait ?", s'interroge Thierry Collet.

Les réseaux sociaux et nos outils numériques s'immiscent de plus en plus dans notre intimité. Mais cela fait-il partie de l'évolution du temps ? Pouvons-nous l'éviter et protéger ce qui nous appartient ? Ou devrons-nous vivre au travers de notre identité électronique ? Telles sont les questions que Thierry Collet pointe du doigt dans "Je clique donc je suis"... à découvrir d'urgence !
 

Prochaines dates de tournée

Mardi 22 et mercredi 23 mars : Espace Jean Vilar  19h30
Mercredi 30 mars : Centre culturel Jean gagnant, Limoges  20h30
Jeudi 31 mars : Centre Culturel Quai des Rêves  14h30 et 20h30
Mardi 26 avril et mercredi 27 avril : Théâtre du pays de Morlaix  20h30
Mardi 10 mai, mercredi 11 mai, jeudi 12 mai : Théâtre de la Madeleine 19h30
Vendredi 20 mai : Théâtre de Rungis 12h30
Mardi 31 mai et mercredi 1er et 2 juin : Scènes et Cinés Théâtre de l’Olivier (horaires bientôt disponibles)