Fred Radix : le siffleur ne manque pas de souffle

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/10/2014 à 09H52
Fred Radix

Fred Radix

© France 3

Si les 7 nains de Blanche-Neige sifflaient en travaillant, Fred Radix, lui, travaille en sifflant. Acteur, metteur en scène, il est avant tout siffleur. Il a maintenant les grands airs du répertoire à son programme…

Reportage : Esmeralda Terpereau, Vincent Diguat et Philippe Gagnaire
C’est un métier original. Du moins pratiqué comme Fred Radix le fait. S’il y a bien sûr les siffleurs professionnels comme les arbitres ou les agents de la circulation (encore que, beaucoup moins…), sans parler de ceux qui sifflent une bouteille en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire, des siffleurs comme Fred Radix ne courent plus les cabarets.
Siffler, tout un entraînement...

Siffler, tout un entraînement...

© France 3
On se souvient peut-être du Pierrot siffleur (Pierre Olaf ) dans "French Cancan" de Jean Renoir, d’Alessandro Alessandroni qui sifflait les génériques d’Ennio Morricone ("Le Bon, la Brute et le Truand"), repris ensuite par Curro Savoy, de Roger Whittaker et de son "Mexican Whistler" ou, plus inattendue dans cette liste, de Micheline Dax qui a enregistré plusieurs disques de chansons célèbres sifflées.
Aujourd’hui, Fred Radix reprend les grand airs du répertoire, de Schubert à Bizet et de Mozart aux musiques de film. Il est là, simplement debout sur son pupitre de chef d’orchestre d’où il dirige aussi le public.
De tous les artistes, Fred Radix est peut-être le seul qui attend que son public (le) siffle…
Le public aussi peut siffler...

Le public aussi peut siffler...

© France 3