"Histoires courtes mais vraies...ou presque !" au Théâtre du Peuple de Bussang

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/12/2011 à 17H55
Le Théâtre du Peuple à Bussang (Vosges)

Le Théâtre du Peuple à Bussang (Vosges)

© jean-Christophe Verhaegen/AFP

La pièce "Histoires courtes mais vraies...ou presque !" ressemble au Théâtre du Peuple de Bussang : originale, atypique. Des habitants des Vosges et des départements limitrophes ont raconté leurs petites histoires devant une caméra. De ces entretiens ont été extraits des monologues dactylographiés confiés à 6 metteurs en scène qui ont conçu ce spectacle avec quatre comédiens et deux musiciens sans avoir vu les vidéos. Le résultat est à découvrir sur scène le 10 décembre 2011.

 

 

Le Théâtre du Peuple de Bussang est une institution, un lieu à part dans le paysage artistique français. Créé en 1895 par Maurice Pottecher, il est classé au titre des monuments historiques depuis 1976. Jusqu'à très récemment, les représentations étaient données uniquement l'été, mais le nouveau directeur, Vncent Goethals, a eu envie de poursuivre l'aventure le reste de l'année. Des ateliers de théâtre et des représentations sont donc au programme des festivités hivernales de ce lieu qui accueille environ 23 000 spectateurs par an.

Le projet populaire de Maurice Pottecher

Maurice Pottecher est né dans les Vosges en 1867. Fils d'un riche industriel de Bussang, le jeune homme ne souhaite pas suivre le chemin de son père et décide d'étudier le droit à Paris avant de débuter une carrière d'écrivain et de journaliste. Il se lie avec des personnalités comme Jules Renard, Paul Claudel et Romain Rolland. Se rendant compte de la difficulté de monter des pièces à Paris, il décide en 1892 de jouer "Le Médecin malgré lui" de Molière dans sa ville natale. Plus tard, avec son épouse la comédienne Camile Saint-Maurice, il monte sa pièce "Le diable et le marchand de goutte" en faisant appel à leurs proches et aux villageois pour interpréter les différents rôles. Le concept du Théatre du Peuple était né : créer un lieu artistique pour tous, au-delà des clivages sociaux et culturels.

Chaque été, Maurice Pottecher fait jouer ses pièces à Bussang et donne en parallèle des cours sur le théâtre populaire. En 1946, il confie la direction artistique du Théâtre du Peuple au comédien Pierre Richard Willm. Il meurt en 1960 et est enterré avec son épouse dans le parc du théâtre.