Festival d'Avignon : Olivier Py prêt à partir si le FN gagne la mairie

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 24/03/2014 à 14H35
Olivier Py, le directeur du festival d'Avignon

Olivier Py, le directeur du festival d'Avignon

© Bertrand Langlois / AFP

"Je ne vois pas comment le Festival pourrait vivre à Avignon avec une mairie FN", a déclaré son nouveau directeur, le metteur en scène Olivier Py. Ne se voyant pas "travaillant avec une mairie FN", il "pense qu'il faudrait partir".

"Toute la ville est sous le choc", a déclaré Olivier Py à France Info. Rappelant le "score incroyable" du FN et le taux d'abstention de près de 42%, il a estimé qu'on avait "véritablement laissé place libre au Front National à Avignon", où le parti de Marine Le Pen arrive en tête, avec 29,63% des voix.
 
Il a appelé à la mobilisation pour le deuxième tour, et déclaré qu'"il faut absolument montrer que le Front national ne peut pas gagner dans une ville qui est tout le contraire de l'esprit du Front national. D'abord c'est une ville de culture, de culture ouverte. C'est une ville profondément internationale, multiculturelle. Elle a toujours été à la fois l'Italie, l'Espagne, le Maghreb. Toute la Méditerranée est réunie là et je ne peux pas penser que cette ville un jour soit sous l'égide du Front national."
 
Il faudrait partir, je ne vois pas d'autre solution
"Je ne me vois pas travaillant avec une mairie Front national", a ajouté Olivier Py. "Je pense qu'il faudrait partir. Il n'y aurait aucune autre solution. Je ne vois pas comment le festival pourrait (…) défendre ses idées qui sont des idées d'ouverture, d'accueil de l'autre."
 
"Je ne vois pas comment le festival pourrait vivre à Avignon avec un maire Front national, ça me semble inimaginable."

Déjouant les pronostics, Philippe Lottiaux (FN) est arrivé en tête dimanche soir à Avignon. L'énarque de 47 ans, ancien directeur général des services de Patrick Balkany à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), devance avec 29,63% et 27 petites voix, la candidate socialiste Cécile Helle, qui recueille 29,54%. L'UMP Bernard Chaussegros, successeur désigné de Marie-Josée Roig et affaibli par des querelles internes, obtient 20,91% des voix.

Le candidat du FN Philippe Lottiaux réagit : "Avignon restera une ville de théâtre"
"M. Py n'est pas propriétaire" du festival d'Avignon, a réagi auprès de l'AFP le candidat du FN Philippe Lottiaux. "Il instrumentalise le festival d'Avignon pour des raisons personnelles, je trouve que ce n'est pas très brillant", ajoute-t-il. "Aujourd'hui le festival d'Avignon est une institution et vous savez on continuera à soutenir le festival d'Avignon, Avignon restera une ville de théâtre avec ou sans M. Py".
Olivier Py a annoncé jeudi dernier la programmation de son premier Festival d'Avignon en présence des élus locaux, dont la maire sortante UMP Marie-Josée Roig. L'ancien directeur du Théâtre de l'Odéon est le premier artiste à diriger le festival d'Avignon depuis Jean Vilar, son fondateur en 1947. A propos de l'absence de réactions d'intellectuels à la percée du Front national au premier tour, M. Py a lancé: "Ca m'est incompréhensible".