Ils ont entre dix-sept et vingt ans, se croisent, se parlent, se mentent, s’ignorent, se défient, se droguent et font l’amour. Ils ont leurs territoires : la cité ou le lotissement, le terrain de foot, la faculté.

Les codes fonctionnent, les interdits sont dans les non-dits, jusqu’au jour où la tragédie meurtrière vient troubler l’état des choses, faisant exploser les conflits, bouleversant le fragile équilibre de leur microsociété. Meurtre raciste ? Crime sexuel ? Tragédie, quoi qu’il en soit, telle qu’on l’entend dans la Grèce antique, qui traverse la fratrie, qui oppose la loi commune à la loi de la famille. Sous la plume de Christophe Honoré, ces personnages du quotidien deviennent les héros d’un affrontement qui les dépasse et les oblige à s’avouer l’inavouable. C’est ce théâtre d’aujourd’hui, toujours en relation avec celui des origines, qu’Éric Vigner met en scène avec les comédiens de l’Académie, ces jeunes acteurs venus d’ici et d’ailleurs, dignes représentants de la «jeunesse du monde». Un théâtre laboratoire où «la parole métissée» de Christophe Honoré, tout à la fois poétique et concrète, ne reculant jamais devant la crudité, rend compte de la complexité des désirs amoureux, de la peur de la différence, de la violence d’une société troublée menaçant de se désagréger. C’est avec des corps extrêmement vivants et habités d’une parole forte qu’Éric Vigner occupe le plateau du théâtre. Pour un portrait vif et sans fard, qui tient autant du drame que du pamphet.

Distribution

  • Date 18 juillet 2012
  • Durée 1h 30min
  • Production CDDB - Théâtre de Lorient Centre dramatique national, La Compagnie des Indes
  • Réalisation Simranjit Singh
  • Auteur Christophe Honoré
  • Metteur en scène Eric Vigner
  • Acteurs Vlad Chirita, Lahcen Elmazouzi, Eye Haidara, Hyunjoo Lee, Tommy Milliot, Nico Rogner, Isaïe Sultan, Scott Turner Schofield, Jutta Johanna Weiss