En travaux, le Théâtre de la Ville investit l'Espace Cardin pour deux week-ends

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 25/11/2016 à 10H45
Akram Khan dans le spectacle "Chotto Desh" à Edimbourg (13 août 2016)

Akram Khan dans le spectacle "Chotto Desh" à Edimbourg (13 août 2016)

© Jane Hobson /Shutterstoc / Sipa

Le Théâtre de la Ville, fermé pour travaux jusqu'en 2018, ouvre ce vendredi "une nouvelle adresse d'art et de culture" à l'Espace Pierre Cardin avec deux week-ends festifs à prix unique (10 euros, 5 pour les enfants), selon son directeur Emmanuel Demarcy-Mota.

Un festival de spectacles pour adultes et enfants ("Toro" par Akram Khan, Loïc Touzé et sa roue Cyr -sorte de cerceau- la compagnie Stereoptik...) étrennera, à l'occasion de ces deux week-ends, le lieu rénové par la Ville de Paris, principal financeur du Théâtre de la Ville.

Akram Khan : un teaser de "Toro" (2016)

"J'ai décidé un prix unique pour tous les spectacles, que ce soit pour le chorégraphe mondialement connu Akram Khan ou pour de jeunes compagnies", souligne auprès de l'AFP le directeur de 46 ans. "Si vous ne venez pas, ce n'est pas le tarif qui vous empêche d'être présen t: le lieu sera ouvert, il y a un grand travail pour que toutes les populations puissent se l'approprier."

Malgré la fermeture, le Théâtre de la Ville poursuit son activité

Le Théâtre de la Ville a fermé sa salle de 1000 sièges de la Place du Châtelet en octobre. Il va bénéficier de 26 millions d'euros de travaux de rénovations techniques et électriques, mise aux normes et accessibilité. L'activité du théâtre s'est toutefois poursuivie sans interruption, grâce à sa deuxième salle du Théâtre des Abbesses et à des partenariats avec 20 théâtres parisiens, du Monfort (15e arrondissement) au Théâtre des Champs-Élysées.

Cette mobilisation sans précédent a permis de maintenir pour la saison une programmation ambitieuse de 120 spectacles. L'Espace Pierre Cardin, situé avenue Gabriel à deux pas de la place de la Concorde, gardera son nom à la demande du couturier qui l'opérait depuis les années 70 et dont la convention avec la Ville n'a pas été renouvelée.

L'Espace comprend une salle de 649 places, une petite salle de 60 places, et à l'étage, un studio modulable pour les répétitions, les spectacles notamment jeune public et des ateliers. L'ancien restaurant de l'Espace Pierre Cardin a été reconverti en bureaux pour accueillir les 60 membres de l'équipe administrative du Théâtre.

"Inventer un nouveau projet"

"Après les années passées Place du Châtelet, l'ouverture du théâtre à l'Espace Cardin est une occasion rêvée pour inventer un nouveau projet", souligne Emmanuel Demarcy-Mota, enthousiaste. Ce projet reprendra les fondamentaux du Théâtre de la Ville, avec ses trois disciplines, le théâtre, la danse et la musique et amplifiera les actions en direction du jeune public. "Je rajoute le numérique qui va être un gros enjeu de développement."

"Nous allons développer la présence du Théâtre de la Ville dans 50 écoles primaires pour toucher quasiment 20.000 enfants parisiens dés la saison prochaine, avec des ateliers de pratique artistique, des parcours de rencontre avec des spectacles et enfin un lien avec les artistes", souligne-t-il.

Il rêve aussi d'ateliers dans le jardin de l'Espace Cardin, qui accueillera aussi un bar à la belle saison. "Officiellement, nous sommes à l'Espace Cardin pour deux ans mais je suis heureux si nous devons rester trois ans pour travailler le projet de la réouverture", explique encore le directeur, qui n'exclut pas de garder le lieu comme une troisième salle au delà des travaux.

Rénovation concomittante des théâtres place du Châtelet

La Mairie de Paris a programmé la rénovation concomitante de ses deux théâtres phares de la Place du Châtelet, le Théâtre de la Ville et le Théâtre du Châtelet. À leur réouverture, prévue fin 2018 pour la Ville, au printemps 2019 pour le Châtelet, "les deux théâtres resteront fidèles à leur identité de production et de création", selon Bruno Julliard, adjoint chargé de la Culture à la maire de Paris.

Le Théâtre du Châtelet, dont Jean-Luc Choplin quitte la direction à la fin décembre, fermera en avril 2017 pour lui aussi 26 millions d'euros de travaux. Il y aura des propositions artistiques hors les murs, mais il semble exclu de programmer ailleurs dans Paris de grosses productions comme la comédie musicale "42nd Street" actuellement à l'affiche pour les fêtes.

> La programmation des deux week-ends de fête à l'Espace Cardin