Emma Gattuso m'a (presque) tuer

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/06/2012 à 09H57
Emma Gattuso termine sa tournée le 27 juin

Emma Gattuso termine sa tournée le 27 juin

© Delphine Le Berre

Emma Gattuso achève, avec son spectacle « Emma m’a tuer », une tournée de deux ans entre Paris et la Province. Elle joue sur les planches du théâtre de Dix heures jusqu’à la fin juin. Un one woman show à l’humour caustique, mais pas trop.

Derrière son physique de jeune première et ses deux nattes sages, Emma Gattuso sort les pires insanités. Tout le monde en prend pour son grade dans le spectacle de cette presque trentenaire, y compris ceux dont on a d’habitude pas le droit de dire du mal. Emma joue et se moque des tabous. Par dégoût des enfants, elle revisite l’histoire vraie de Barbie. Elle en profite aussi pour taper pêle-mêle sur les vieux, les mendiants, les grosses et les électeurs de gauche. Pour dire tout haut ce qu’on a tous un jour pensé tout bas.

Et il n’y a pas que les anonymes qui passent sous le couperet. Emma décortique les textes simplistes des stars de la chanson française actuelle, envoyant Bénabar et Zaz dans les cordes. Même sort pour une belle brochette d’auteurs dans sa parodie de chronique tv  « Littérature Torture », à l’instar de Bernard Werber, Frédéric Mitterrand… et Franck Ribéry.

 

Dans ce registre d’humour noir qu’elle a choisi, on aimerait qu’elle aille encore plus loin. Comme pour édulcorer ses propos, Emma met dans ses textes une bonne touche d’absurde. Tout au long du spectacle, elle interagit avec le public pour tester ses limites et vérifier son approbation. C’est pourtant lorsqu’elle ne se freine pas qu’elle est la plus drôle. Un coup de cœur pour ses fausses publicités revues et corrigées et le sketch sur le « marketing humanitaire » de Nicole Kidman.

Au Théâtre de Dix heures jusqu’au 27 juin, tous les mardis et mercredis à 19h

L'affiche du spectacle

L'affiche du spectacle

© DR