Elodie Navarre en comédienne handicapée dans "Encore une histoire d'amour"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 29/02/2016 à 18H04
Thierry Godard et Elodie Navarre

Thierry Godard et Elodie Navarre

© DELALANDE/SIPA

La comédienne Elodie Navarre est à l'affiche de la pièce "Encore une histoire d'amour" de Tom Kempinski au studio des Champs-Elysées. Elle incarne avec talent le rôle d'une comédienne handicapée qui prend contact avec un auteur anglais obèse et névrosé. Une relation amoureuse, par téléphone entre Londres et New-York, va naître entre eux. La pièce sera en tournée dans toute la France en 2017.

Elodie Navarre est l'invitée des 5 dernières minutes du journal de 13 heures de France 2 du lundi 29 février 2016.

Pour incarner cette jeune femme qui souffre d'un lourd handicap physique, la comédienne s'est longuement documentée et a travaillé pendant plusieurs semaines avec une kinésithérapeute. Le résultat est bluffant. Elle se déplace sur scène en fauteuil roulant ou avec des béquilles. Pourtant, "on a pas respecté totalement la maladie sinon c'était compliqué de se déplacer sur scène" explique-t-elle.

Dans cette pièce il est bien question d'amour. D'une relation unique qui se noue, par téléphone, entre cette comédienne et un auteur britannique très névrosé et obèse. Mais au début, ni l'un ni l'autre n'imagine que l'autre souffre aussi d'un handicap. "Quand ils vont se rencontrer, ils vont être extrêmement maladroits, parce qu'ils ont fantasmé l'un sur l'autre au téléphone, ils ne se sont pas du tout imaginé que leur rencontre allait être très maladroite". Une sorte de Belle et la bête moderne ? "C’est tout à fait ça, sauf que c'est la belle qui court après la bête dans cette histoire". 

"Encore une histoire d'amour" de Tom Kempinski, traduit par Jean-Claude Grumberg 
mise en scène : Ladislas Chollat - Distribution : Elodie Navarre et Thierry Godard
Au studio des Champs Elysées, 15 avenue Montaigne 75008 Paris
réservation : 01 53 23 99 19 - représentations : du mardi au samedi à 20h30, matinée le samedi à 16h.