Dom Juan avec Francis Huster aux Nuits Auréliennes de Fréjus

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/07/2011 à 15H34
Dom Juan avec Francis Huster aux Nuits Auréliennes de Fréjus

Dom Juan avec Francis Huster aux Nuits Auréliennes de Fréjus

© Culturebox

Francis Huster est Dom Juan aux Nuits Auréliennes, le festival de théâtre de Fréjus du 19 juillet au 4 août 2011. Une pièce de Molière qu'il met en scène et qui ouvre cette édition. Un hommage à Louis Jouvet, disparu il y a 60 ans cette année et qui a été le véritable découvreur de Dom Juan.

Fidèle à sa réputation, les Nuits Auréliennes de Fréjus présentent cette année encore du boulevard, des farces et des grands classiques revisités. Dom Juan pourrait presque s'inscrire dans ces trois genres. La pièce de Molière est une tragi-comédie maintes fois interprétée et adaptée. Mais c'est en 1947 que Louis Jouvet lui donne une nouvelle dimension. Le comédien et metteur en scène est le premier à mettre en avant la question religieuse qui se pose dans cette oeuvre. Pour lui, ses prédécesseurs n'avaient pas saisi l'intention de Molière en mettant au premier plan le thème de la séduction. C'est cette vision de Dom Juan que propose Francis Huster aux Auréliennes de Fréjus. Car le comédien a fait ses classes avec ce Dom Juan là. Elève au conservatoire national supérieur d'art dramatique, l'influence du "maitre" est plus que jamais présente dans les enseignements. Avant de monter la pièce dans sa version originale et dans son intégralité en 1947 (année de naissance de Francis Huster), Louis Jouvet l'avait mise au programme de ses cours d'art dramatique au Conservatoire de Paris. Ses séances de travail sur le rôle d'Elvire sont restées célèbres et ont marqué profondément l'interprétation de ce personnage. Un incroyable défi pour l'acteur qui voit en Louis Jouvet un modèle. Louis Jouvet s'est éteint le 16 août 1951 alors qu'il dirigeait une répétition de la pièce "La Puissance et la Gloire", d'après Graham Greene.  L'artiste est mort d'un infarctus dans son théâtre. Un destin pas si éloigné de celui de Jean-Baptiste Poquelin, mort en interprétant le Malade imaginaire.

A voir aussi sur Culturebox, d'autres vidéos sur les festivals de l'été 2011
- Francis Huster sur scène avec La traversée de Paris
- Knock avec Louis Jouvet, deux versions rares projetées à Uzerche (février 2011)