Dieudonné invité dans un meeting d'extrême-droite à Bruxelles, annonce Le Monde

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/05/2014 à 19H14
Dieudonné à Bruxelles en juin dernier

Dieudonné à Bruxelles en juin dernier

© BAUWERAERTS/ISOPIX/SIPA

Selon le journal Le Monde, Dieudonné et Alain Soral participeraient dimanche 4 mai à un meeting organisé par "Debout les Belges", un mouvement dirigé par le député belge d'extrême-droite Laurent Louis.

Dieudonné et Alain Soral seraient attendus dimanche 4 mai à Bruxelles pour participer à un meeting "clairement antisémite", annonce le journal Le Monde. Le lieu de la manifestation est tenu secret, pour "déjouer la vigilance" des autorités, opposées à l'organisation du meeting.

Dieudonné présenté comme le "grand ami"

"Je ne peux imaginer qu'ait lieu dans ma ville le premier congrès antisémite depuis la fin de la deuxième guerre mondiale", a souligné Joël Rubinfeld, le président de la Ligue belge contre l'antisémitisme. Les maires de la région ont confirmé vouloir "tout faire pour éviter ce congrès", précise Le Monde.

"A 19h, notre grand ami Dieudonné clôturera la journée en participant, aux côtés du député fédéral Laurent Louis, à une conférence sur la liberté d’expression en France et en Belgique", annonce le site du mouvement extrémiste. Dieudonné a été condamné plusieurs fois par la justice française pour des propos antisémites. LSon dernier spectacle avait été interdit par la justice en janvier dernier et les propriétaires du Théâtre de la Main d'or veulent l'expulser.

"J'appliquerai la doctrine Valls", a expliqué Olivier Deleuze, maire écologiste de Watermael-Boitsfort, en faisant allusion à l'interdiction de spectacles de Dieudonné pour "troubles à l'ordre public".

Outre Dieudonné et Alain Soral, le congrès a invité Kemi Seba, de l'organisation noire radicale Tribu Ka, aujourd'hui dissoute. Plusieurs orateurs issus de courants de l'extrême droite catholique, musulmane ou panafricaine sont également attendus.

Vendredi, la Ligue Belge Contre l'Antisémitisme (LBCA) a déposé plainte auprès du procureur du roi de Bruxelles aux côtés de la Licra et de l'Union des étudiants juifs de Belgique. Selon elles, les éléments d'un délit à la loi contre le racisme et la xénophobie sont d'ores et déjà réunis.