Décès du comédien et metteur en scène Gilles Guillot

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/04/2013 à 13H22
Gilles Guillot dans "Love Letters", pièce de A.R. Gurney, au Lucernaire à Paris, en mai 2011

Gilles Guillot dans "Love Letters", pièce de A.R. Gurney, au Lucernaire à Paris, en mai 2011

© Raymond Delalande / SIPA

Le comédien et metteur en scène Gilles Guillot est mort des suites d’un cancer dans la nuit de jeudi à vendredi à son domicile de Villiers-sous-Grez (Seine-et-Marne). Il était âgé de 77 ans.

Gilles Guillot était encore à l’automne dernier à l'affiche du Lucernaire dans "Love Letters", une pièce qu’il avait mise en scène et qu’il jouait en compagnie de sa femme Isa Mercure.
 
Né le 24 décembre 1935, il avait suivi une formation au cours de Julien  Bertheau (1956-1958).
 
En 1958, il remporte le premier prix de l'Oscar du jeune comédien. Il joue au théâtre, à la télévision et au cinéma sous la direction de nombreux metteurs en scène.
 
En 1978, il crée avec Isa Mercure sa propre compagnie théâtrale, Le Théâtre du Barouf, dont il met en scène et interprète la plupart des spectacles. Il adapte, également avec Isa Mercure, Prévert, Tardieu, Michaux, Maupassant, Hugo, Colette...
 
Au théâtre, Gilles Guillot avait notamment joué dans "La pensée d'Andreïev" mis en scène par Laurent Terzieff, "Le Satyre de la Villette" de René de Obaldia, dans la mise en scène d'André Barsacq, "Le Révizor" de Gogol, par Edmond Tamiz, "La Baye" de Philippe Adrien, mis en scène par Antoine  Bourseiller, ainsi que dans sept spectacles de Jorge Lavelli.
 
Il avait tourné dans une dizaine de films, notamment avec Agnès Varda, Michel Deville, Daniel Moosmann, Edouard Molinaro, Bertrand Tavernier, et dans une trentaine de dramatiques pour la télévision.