Décès de Christian Marin, le Laverdure des "Chevaliers du ciel"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/09/2012 à 14H58
Christian Marin en 2008

Christian Marin en 2008

© PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/NICOLAS BARREAU

Le comédien Christian Marin, qui était Laverdure dans « Les Chevaliers du ciel », est décédé mercredi matin à l’âge de 83 ans dans un hôpital parisien, a annoncé sa famille

Visage allongé, oreilles décollées et air ahuri, Christian Marin a marqué l’histoire de la télévision et du cinéma, où il a été l'éternel second rôle des films populaires des années 1960 et 1970. Il a côtoyé les grandes vedettes du cinéma comique français. Deux rôles l'ont rendu célèbre: au côté de Louis de Funès, il a été un des gendarmes de Saint-Tropez, le maréchal des logis Albert Merlot, dans les quatre premiers films de la série.

Christan Marin dans "Le Gendarme de Saint-Tropez"

Et à la télévision, de 1967 à 1969, il a été un des héros des « Chevaliers du ciel », adaptation de la BD d’Albert Uderzo. Compagnon de Michel Tanguy (Jacques Santi), il était le lieutenant Ernest Laverdure, dragueur invétéré, excentrique et gaffeur, mais excellent pilote.

Christian Marin dans "Les Chevaliers du ciel"

Né à Lyon en 1929, Christian Marin a débuté au théâtre dans les années 1950 et n'a jamais quitté les planches. Il a fait ses premières armes au cinéma au début des années 1960 avec "Les Tortillards" (1960), "La Belle Américaine" (1961) et "Bébert et l'omnibus" (1963). Son premier rôle important est celui d'un domestique faussement rigide dans "Pouic Pouic" de Jean Girault (1963).

Spécialiste des seconds rôles, notamment chez Jean Girault, il a tourné dans une cinquantaine de films sous la direction de Claude Autan-Lara, Costa-Gavras, Yves Robert.

Christian Marin au théâtre dans "Quelle famille"

S’il était connu du grand public pour ses rôles au cinéma ou à la télévision, sa principale activité restait le théâtre, auxquelles il s'est entièrement consacré dans les années 1980, 1990 et 2000. Il a joué dans une quarantaine de pièces, tant dans le répertoire classique que dans le boulevard.

En 2012, à l'âge de 83 ans, il avait encore tourné, au côté de François Berléand, dans "Dead Man Talking" de Patrick Ridremont.

Christian Marin chante "Zut à mon patron" (1965)