De la "jungle" au théâtre, des réfugiés rejouent leur exil vers l’Europe

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 26/11/2016 à 16H53
Migrants: To be or not © Culturebox / Capture d'écran

Ils sont Soudanais, Afghans et Irakiens et vivaient il y a quelques semaines encore dans la "jungle" de Calais. C’est là qu’ils ont fait leurs débuts de comédiens en participant à un atelier théâtre. De ce travail est née une pièce,"To be or not". Le récit poignant de leur long et dangereux voyage vers l’Europe. Une pièce qui, espèrent-ils, changera le regard des gens sur les migrants

Beaucoup d’émotion ce soir-là dans cette petite salle de Montreuil. Quelques spectateurs retiennent leurs larmes. Face à eux sur scène, une douzaine de jeunes hommes. Des réfugiés qui viennent de jouer leur première pièce de théâtre. L’histoire de leur vie, l’histoire de leur fuite vers l’Europe, et tous les dangers qu’ils ont dû affronter pour espérer avoir une vie meilleure. 

Reportage : A. Delcourt / B. Vignais / J. Michaan / L. Calvy / F. Mazzega

L’ignorance et la peur

Après des mois passés dans la "jungle" de Calais, ces hommes sont hébergés dans un centre d’accueil et d’orientation à Croisille près d’Arras. Ils ont donc pu continuer les ateliers théâtre commencés à Calais avec deux jeunes metteurs en scène.

De cette collaboration est né ce spectacle où les apprentis comédiens rejouent leur périple, et bien sûr la traversée de la Méditerranée, entassés pendant plusieurs jours sur des embarcations trop petites, sans eau et sans nourriture, avec la peur constante de chavirer comme des milliers d’autres avant eux.

La guerre, l’exil, l’omniprésence de la mort, et au bout du chemin, un autre obstacle comme le dit très bien Bertrand Degrémont, notre ignorance et nos peurs. En racontant leur histoire, en la partageant, ils espèrent gommer, un peu, ces peurs, et changer le regard des gens sur les réfugiés.

Migrants: de la jungle au théâtre 2 © Culturebox / Capture d'écran