Retrouvez en replay la 100ème représentation de Modèles. Une pièce qui interroge les multiples identités de la féminité.
En partenariat avec la SPEDIDAM
Société de Perception et de Distribution des Droits des Artistes Interprètes

Elles étaient gamines dans les années quatre-vingts, devenues femmes, les comédiennes, musiciennes et citoyennes de Modèles fouillent les identités possibles et impossibles de la féminité. Qu’est-ce que c’est, être une femme en 2012 ?

Sur un plateau peuplé de morceaux choisis de mannequins de cire, corps idéalisés mais tronqués, elles chantent, dansent, jouent.

Cinq grâces interrogent l’identité sexuelle de la femme, son intimité profonde et son rôle social. Parmi un flot d’images, d’informations, de signes, elles irradient. Elles ont hérité des mots de Duras, de Beauvoir, des révolutions de leurs mères, des modèles imposés. Elles fréquentent les cruches des séries, monstres de Dynastie et archétypes de Desperate Housewives.

Elles reviennent sur des décennies d’interrogations quant au rôle des femmes, objets de désir, martyres de quelques barbares membrés, ou figures de proue des révoltes essentielles. Fête libre et heureuse, Modèlesdresse l’édifiant portrait de quelques femmes d’aujourd’hui.

Issue du Conservatoire national, la comédienne et metteuse en scène Pauline Bureau fonde la compagnie La Part des Anges en 2004. Elle rassemble ici les textes de ses camarades de jeu. Elle y associe les mots de Pierre Bourdieu, Virginie Despentes, les chansons de Courtney Love, les photos de Nan Goldin. Le jeu et les matériaux s’entremêlent, s’acheminent vers un portrait mosaïqué de l’identité féminine.
Une écorchée vive, une épouse modèle, une féministe acharnée entre autres femmes au bord des larmes ou de la crise de nerfs. Tout est vrai. Les comédiennes osent tout, parlent d’elles, des hommes, des rôles. Dans un bijou malicieux, feu d’artifice de féminités exacerbées, il est question des joies et des humiliations.

Projet joyeusement manifeste, Modèles brasse les bonheurs et les malheurs d’être née femme ou de l’être devenue.
____________________________________________________
Coproduction
Nouveau Théâtre de Montreuil centre dramatique national et Comédie de Picardie - Scène conventionnée pour le développement de la création théâtrale en région.
Avec le soutien de la SPEDIDAM et du Nouveau Théâtre de Montreuil, centre dramatique national 
La Vie sexuelle de Catherine M. publié par les Editions du Seuil, 2001, et par les Editions Points, 2002.
 
La compagnie est conventionnée par le ministère de la Culture et de la Communication / Direction régionale des affaires culturelles de Haute-Normandie
Pauline Bureau est artiste associée au Théâtre Dijon Bourgogne - CDN et au Volcan - Scène nationale du Havre 

Distribution

  • Date 21 février 2014
  • Durée 1h 45min
  • Genre Théâtre
  • Production Axe Sud / Compagnie La Part des Anges
  • Réalisation François Caudal
  • Compositeur Vincent Hulot
  • Metteur en scène Pauline Bureau
  • Compagnie Compagnie La Part des Anges
  • Scénographie Emmanuelle Roy et Alice Touvet
  • Costumes Alice Touvet assistée de Marion Harre
  • Dramaturgie Benoîte Bureau
  • Ecriture collective Sabrina Baldassarra, Pauline Bureau, Benoîte Bureau, Laure Calamy, Sonia Floire, Gaëlle Hausermann, Sophie Neveu, Marie Nicolle, Alice Touvet
  • Acteurs (+rôles) Sabrina Baldassarra, Laure Calamy, Sonia Floire, Gaëlle Hausermann, Marie Nicolle
A lire aussi