Une femme, jeune, seule dans son petit appartement. Silencieuse, elle entame le rituel de sa soirée, que l’on devine chaque jour répété. Comme bouée de sauvetage de cette solitude hébétée: l’écran d’ordinateur et son avatar dans le monde virtuel de «Second Life».

Mais la bouée de sauvetage se fait étouffante et c’est, petit à petit, à une perte totale de contact avec la réalité que nous assistons. Dans un spectacle sans parole, et où les frontières entre théâtre et vidéo s’estompent, Fabrice Murgia s’interroge sur la solitude et l’aliénation par le travail. Mais c’est la solitude dans le cyber-espace qui est ici explorée. Celle générée non pas malgré, mais par l’Internet, les réseaux sociaux et les mondes virtuels. Orchestrée par la musique de Yannick Franck, cette plongée dans l’irréalité est un trip hypnotique où musique, scénographie, et vidéo emmènent de manière de plus en plus envahissante le voyage dangereux de cette femme, interprétée par Olivia Carrère, dans l’illusion d’une personnalité virtuelle. Dans un spectacle intense et surprenant, c’est finalement la question du soi qui est ici posée. Celle du rapport à la solitude et à la vie privée que les nouveaux médias instaurent. 

Distribution

  • Date 06 décembre 2010
  • Durée 54min
  • Genre Théâtre
  • Production Ozango- Théatre National, Bruxelles – Theater Antigone- Courtrai- Festival de Liège- Maison de la culture de Tournai, CECN
  • Auteur Fabrice Murgia
  • Compositeur Yannick Franck
  • Metteur en scène Fabrice Murgia
  • Lumières Pierre Clément
  • Scénographie Vincent Lemaire
  • Costumes Sabrina Harri
  • Décoration Anne Goldschmidt – Marc Philippe Guerig- Anne Humblet
  • Environnement vidéo Arié van Egmond
  • Assistante mise en scène Catherine Hance
  • Chant Albane Carrère
  • Acteurs (+rôles) Olivia Carrère / Figuration - Christelle Alexandre- Romain Guedré