Théâtre : un pittoresque "San Antonio chez les Gones" de Frédéric Dard

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/03/2013 à 18H57
Bruno Fontaine dans "San Antonio chez les Gones"

Bruno Fontaine dans "San Antonio chez les Gones"

© Théâtre de l'Iris

Le comédien Bruno Fontaine joue tous les personnages du roman de Frédéric Dard "San Antonio chez les Gones" c'est à dire chez les Lyonnais, paru en 1962. Il a choisi ce roman parmi tous ceux consacrés au fameux commissaire parce que le théâtre de l'Iris où il l’interprète se trouve justement à Villeurbanne dans l'agglomération lyonnaise.


De "Sana" à Bérurier, en passant par tous les personnages récurrents de la série, Bruno Fontaine contrôle ses expressions, sa voix, ses gestes pour incarner instantanément un nouveau profil. C'est un exploit de comédien accessible uniquement à quelqu'un qui connait sur le bout des doigts l'univers de l'écrivain natif de Bourgoin-Jallieu. De 1949 à 2000, année de sa disparition, Frédo avait signé 175 aventures du commissaire. De situations crédibles et vraisemblables, la série strictement policière a rapidement dérivé vers des délires d'une drôlerie irrésistible.

Reportage : I. Gonzalez, F. Cagnin, A-S Saboureau
Le style Sana
Pour raconter ces aventures, Dard  a violé la langue française de nombreuses fois, mais comme il le disait lui-même, c'était pour lui faire de si beaux enfants. Le français de Frédéric Dard est en effet truffé d'argot, mais d'un argot inventé, de néologismes sublimes de drôlerie et de justesse. C'est d'ailleurs la grande difficulté de toute adaptation de San Antonio au théâtre ou au cinéma : le lecteur se fait une telle représentation personnelle du monde de San Antonio que tout autre interprétation ne peut que l'éloigner de l'image mentale à laquelle il s'était habitué. Les quelques films tirés de ses aventures ne sont d'ailleurs pas restés dans l'histoire du cinéma.

"San Antonio chez les Gones" adapté et interprété par Bruno Fontaine, mise en scène d'Elisabeth Diamantidis. Au théâtre de l'Iris à Villeurbanne du 26 au 30 mars 2013, dans le cadre de l'opération "Les quais du Polar".