«The Artist» : un triomphe salué par la profession et les politiques

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/02/2012 à 16H17
Michel Hazanavicius, Bérénice Bejo et Jean Dujardin après la cérémonie des Oscars (26/02/2012)

Michel Hazanavicius, Bérénice Bejo et Jean Dujardin après la cérémonie des Oscars (26/02/2012)

© Valérie Macon / AFP

Dans le monde des arts, comme celui de la politique -période électorale oblige !-, les félicitations affluent pour saluer le succès du film de Michel Hazanavicius et de son acteur principal Jean Dujardin (entre autres récompenses, cinq statuettes en tout), aux Oscars.

Réactions dans le monde du cinéma
- La réalisatrice-comédienne Nicole Garcia, qui a offert à Jean Dujardin l'un de ses plus beaux rôles dramatiques dans «Un balcon sur la mer», a réagi lundi matin sur BFMTV au triomphe de l'acteur aux Oscars. Ce fim "a été très important pour lui et pour moi. Je l'ai amené avec ce film dans un autre territoire dont il n'avait pas l'habitude... Mais ce qu'il a fait dans The Artist est magnifique. Tenir pendant une heure et demie par la seule force de son expression... Ce n'est pas un mime, c'est toute son intériorité qui lui fait faire cette performance.»

- Le cinéaste Costa-Gavras, dont le film «Z» a reçu l'Oscar du meilleur film étranger et du meilleur montage en 1970, et «Missing» l'Oscar du meilleur scénario adapté  en 1983, a déclaré à l'AFP : «Je pense que pour le film lui-même, ça va être un succès mondial, énorme, et notamment en Amérique. Trois Oscars majeurs, c'est ce qui peut arriver de mieux à un film. Et ensuite ça va inciter les exploitants et les distributeurs du monde entier à l'acheter, sans hésiter à mon avis... Quant au metteur en scène, aux acteurs, etc, c'est évidemment un grand honneur, mais c'est en même temps un succès personnel colossal. C'est la première fois qu'un film français -surtout un film en noir et blanc, muet- arrive à atteindre ces sommets-là.»

- Le réalisateur Claude Lelouch a salué le succès du film de Hazanavicius sur RTL : «C'est une grande grande nouvelle pour le cinéma français je pense que ça va permettre à plein de films français d'être distribués aux USA.»


La classe politique française se réjouit...
- Le ministre français de la Culture Frédéric Mitterrand a exprimé dans la nuit son «immense joie» et salué «The Artist» comme une «très belle déclaration d’amour au septième art». Il a salué le «talent hors norme» de Jean Dujardin.

- Le président Nicolas Sarkozy a estimé lundi que «le succès de The Artist témoigne de la vitalité exceptionnelle de notre cinéma et de la réussite de la politique conduite par les pouvoirs publics pour conforter l'excellence de cette grande industrie française».

- Le Premier ministre François Fillon a félicité l’équipe du film «pour son succès sans précédent» aux Oscars. «Que l'hommage rendu par un film français au cinéma muet, dans une esthétique en noir et blanc, puisse conquérir Hollywood au XXIe siècle de manière si éclatante, avec dix nominations et cinq récompenses, est sans doute le meilleur témoignage de la vitalité et de la créativité du cinéma français», s’est-il réjoui.

- François Hollande, candidat PS à la présidentielle, a estimé que ces cinq Oscars attribués à «The Artist» faisaient «entrer ce film dans la légende du cinéma français», dont ils montrent «la vitalité».

- Martine Aubry, première secrétaire du PS, a publié un communiqué: «Quelle superbe journée pour le cinéma français, qui montre à l'évidence sa force et sa vitalité ! Bravo au réalisateur Michel Hazanavicius, au producteur Thomas Langmann, et bravo à l'immense Jean Dujardin et toute l'équipe de The Artist, qui donnent à la France fierté et bonheur.»

- Nathalie Arthaud, candidate de Lutte Ouvrière (LO) à la présidentielle, a réagi sur France 2:  «C'est une réalisation avant tout collective. Ce film est en fait franco-américain. Il a été tourné aux Etats-Unis avec des techniciens américains. On n'est pas tout seuls dans notre petit village gaulois et ce film a jailli, comme ça, du génie gaulois. C'est pas vrai. C'est le résultat d'échanges.»

- Jérome Cahuzac (PS), chargé du budget dans l'équipe de campagne Hollande, s'exprimait sur i-TELE : «C'est une satisfaction patriotique et je ne boude pas mon plaisir (...) Ceux qui se sont occupés de cette cérémonie, ont su convaincre - et ça ne s'est pas fait tout seul - ceux qui s'apprêtaient à voter, de voter pour Jean Dujardin (...) Je vais essayer de m'en inspirer.»

- Jean-Michel Baylet (président du PRG), a publié un communiqué: «Le film a porté haut, cette nuit, l'industrie cinématographique et l'exception culturelle française. En raflant cinq Oscars dont les trois plus prestigieux, du meilleur réalisateur, du meilleur acteur et du meilleur film, l'équipe de Michel Hazanavicius réalise une performance historique pour un film français aux Etats-Unis.»

... et s'amuse à des comparatifs
L'eurodéputé Robert Rochefort (MoDem) a comparé, lundi sur France Inter, les querelles opposant François Hollande et Nicolas Sarkozy au film oscarisé : «Cette nuit il y a eu cette victoire de Jean Dujardin et de The Artist et je trouve que parfois il y a une sorte de tartufferie dans cette campagne. (...) Entre Nicolas Sarkozy et François Hollande, il y a cette espèce de remake des films en noir et blanc de l'époque où l'on fait semblant de s'envoyer des tartes à la crème. Tout ceci n'est pas très sérieux.»