Stanley Donen à Paris à l'occasion du cycle "Paris vu par Hollywood"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 18/06/2012 à 11H11
Stanley Donen (aux côtés de Bertrand Tavernier) au festival Lumière de Lyon en octobre 2010

Stanley Donen (aux côtés de Bertrand Tavernier) au festival Lumière de Lyon en octobre 2010

© Sipa / Pascal Fayolle

Stanley Donen, 88 ans, légende de Hollywood et réalisateur de "Chantons sous la Pluie", fera une visite dans la capitale cette semaine (les 20 et 21 juin) à l'occasion du cycle "Paris vu par Hollywood" au Forum des Images.

Le réalisateur américain doit s'entretenir mercredi et jeudi avec le public à l'occasion de la projection de deux de ses films.

Mercredi soir, après un échange avec les spectateurs (19H00), il y aura la projection du film "Charade" (1963) avec Audrey Hepburn et Cary Grant, exploitation malicieuse des clichés de l'imagerie parisienne (promenade sur un air d'accordéon à bord d'un bateau-mouche, final à la Comédie-Française), puis jeudi (20H00), "Funny Face" (Drôle de Frimousse, 1957) avec Fred Astaire dans le rôle du photographe et portraitiste Richard Avedon et Audrey Hepburn dans celui d'une jeune libraire existentialiste.


L'excellent trailer de "Charade", de Stanley Donen, avec Audrey Hepburn et Cary Grant (1963)


Avec Vincente Minnelli (1903-1986), Stanely Donen, né le 13 avril 1924, est l'auteur des plus célèbres comédies musicales de l'âge d'or hollywoodien. Il a réalisé une trentaine de films, souvent en collaboration avec Gene Kelly, comme le fameux "Singing in the Rain" (1952), emblème de la comédie musicale, alors qu'il avait 27 ans. Son premier film est "Un jour à New York" (1949), avec, déjà, Gene Kelly, et le jeune Frank Sinatra.


Gene Kelly à l'apogée de sa carrière dans "Chantons sous la pluie", de Stanley Donen (1952)

Depuis mai, et jusqu'à fin juillet, le cycle "Paris vu par Hollywood" (une centaine de longs métrages) permet de revisiter ces visions idéalisées de Paris dans l'histoire du cinéma américain. Paris, selon les organisateurs, "constitue un imaginaire à lui seul, comme un rêve nourri d'images récurrentes et de clichés: la tour Eiffel, Montmartre, les cafés, les jolies femmes, les cabarets, la mode et les promenades en amoureux le long de la Seine".

Hommage à Claudette Colbert
Le 27 juin, une autre star de Hollywood, Claudette Colbert (1903-1996) sera célébrée au Forum. "La Française de Hollywood", oscarisée en 1934 pour "New York Miami" de Frank Capra (avec Clark Gable), a tourné avec tous les grands noms de l'âge d'or des studios (Ernst Lubitsch, Cecil B. DeMille, John Ford...). Elle incarne la Parisienne pour le public américain, comme dans "La Baronne de minuit" (1939) de Mitchell Leisen, ou "A Paris tous les trois" (1937) de Wesley Ruggles.

Un dernier volet, jusqu'au 29 juillet, sera consacré aux adaptations de plusieurs romans français pour l'écran américain, de "Notre-Dame de Paris" de Victor Hugo, à la "Dame aux Camélias" d'Alexandre Dumas et "Bonjour Tristesse" de Françoise Sagan.


"Un jour à New York", de Stanley Donen (1949)