"Momo" : quand le couple Robin-Berléand "adopte" Sébastien Thiéry

Par @sophiejouve1 Rédactrice en chef adjointe de Culturebox, responsable de la rubrique Théâtre-Danse
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/09/2015 à 12H30
Muriel Robin et François Berléand dans "Momo"

Muriel Robin et François Berléand dans "Momo"

© C.Nieszawer

C'est toujours avec plaisir que l'on inscrit sur son agenda une pièce de Sébastien Thiéry. Son univers surréaliste et louf dingue nous réserve à chaque fois de belles surprises !

Cela commence… comme une pièce de Sébastien Thiéry ! Avec une situation déstabilisante et beaucoup d'interrogations. Nos deux vedettes, nous les découvrons en bourgeois moyens faisant bourgeoisement leurs courses dans un supermarché. Mais voilà qu'un étrange personnage, parlant un langage incompréhensible, leur tombe dans les pattes. Quelques rebondissements plus tard, ils le retrouvent dans leur paisible appartement en train de prendre une douche ! L'homme se présente comme ce fils, dont ils ignoraient à ce point l'existence, qu'ils pensaient n'en avoir jamais eu...

Première comédie sentimentale pour Sébastien Thiéry

Chacun, bien sûr, va réagir à sa façon. Première idée très drôle, c'est elle qui va suspecter son mari d'une infidélité. Mais la situation étrange et si typique de Sébastien Thiéry ne va pas évoluer comme habituellement avec cet auteur. Pour la première fois, Thiéry s'essaie à la comédie sentimentale, mais de ces bons sentiments qui font aussi une bonne pièce. 
"Momo", de et avec Sébastien Thiéry

"Momo", de et avec Sébastien Thiéry

© C.Nieszawer

Un couple qui fonctionne à merveille

Grace d'abord à Muriel Robin  que l'on découvre très juste, très touchante face à cet enfant (de quarante ans !) qu'elle n'espérait plus, elle qui n'avait jamais tout à fait renoncé à être mère.

Berléand, dans le rôle de l'homme dépassé et incrédule, à moins d'émotions à défendre mais il le fait très bien. Le couple fonctionne à merveille.

Un vrai univers

Dans le rôle de Momo, le trublion, l'auteur cette fois habillé ! Contrairement à "Deux hommes tout nus" (avec le même Berléand) et à son intervention en faveur des intermittents à la soirée des Molières, devant une Fleur Pellerin médusée !

Certes il nous intrigue moins en tant qu'auteur, car il a opté pour un dénouement rationnel, que l'on ne vous divulguera évidemment pas. Mais dans un registre moins angoissant que d'habitude, on retrouve la patte et le brillant d'un dramaturge qui est en train de devenir le plus prolifique de notre théâtre, tout en installant pièce après pièce, un vrai univers.

"Momo" au Théâtre de Paris
De Sébastien Thiéry, mise en scène de Ladislas Chollat
Avec Muriel Robin, François Berléand, Sébastien Thiéry, Ninie Lavallée

15 rue Blanche, Paris IXe
Réservation : 01 48 74 25 37