Michel Leeb et Daniel Russo tournent "La Guerre du Royal Palace" à Vichy

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/04/2012 à 18H22
Michel Leeb et Daniel Russo sur le tournage de "La guerre du Royal Palace"

Michel Leeb et Daniel Russo sur le tournage de "La guerre du Royal Palace"

© France3 / Culturebox

"La Guerre du Royal Palace", c'est le titre (provisoire) d'un téléfilm réalisé par Claude-Michel Rome et co-produit par France 3. A l'affiche de cette comédie : Michel Leeb, Daniel Russo, Anne Jacquemin, Claire Maurier et Dominique Pinon. Si l'histoire est censée se dérouler à Paris en pleine seconde guerre mondiale, le tournage a pour décor l'Aletti Palace de Vichy. Une équipe de France 3 Auvergne a pu se glisser dans les coulisses du tournage.

Claude-Michel Rome est un habitué des téléfilms et des séries destinés à la télévision. C'est lui qui a signé "Zodiaque" avec Francis Huster et Claire Keim, une actrice qu'il a également dirigée pour "Beauté Fatale" en 2009. Cette fois, il a écrit "La Guerre du Royal Palace", une comédie qui aborde un sujet grave, celui de la collaboration et de la Résistance. Mais, "On est dans un Feydeau en temps de guerre, dans un monde de luxe" explique le réalisateur. Un palace était le décor tout trouvé pour faire se croiser des personnages haut-en-couleurs. Dans le téléfilm, le Royal Palace a été choisi comme base d'opération par l'Abwehr, le service de renseignements de l'État-major allemand, entre 1940 et 1944.  Mais il est aussi au coeur d'un réseau de la Résistance baptisé "Palaces". Daniel Russo incarne le chef de cet établissement, Claire Maurier sa mère et Anne Jacquemin, son épouse. Son frère, joué par Michel Leeb, est un musicien fantasque que tout le monde considère comme un collaborateur. Ajouter à cela une famille juive qu'il faut cacher parmi le personnel, Dominique Pinon en officier allemand et vous aurez une idée de l'ambiance de cette comédie qui privilégie "l'absurde et le quiproquo". Le tournage s'achève le 27 avril. Quant à la date de diffusion, elle n'est pas encore connue.