"La Grande évasion" de Booder : "l'histoire de 3 détenus qui kiffent le théâtre"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/06/2016 à 18H22
Booder est invité sur le plateau de France 2 pour parler de sa pièce "La Grande Evasion"

Booder est invité sur le plateau de France 2 pour parler de sa pièce "La Grande Evasion"

© France 2 / Culturebox

À l’affiche de l'Apollo Théâtre à Paris, Booder était l’invité des Cinq Dernières Minutes ce jeudi 24 juin 2016. L'occasion pour l’humoriste, habitué d'évoquer sa dernière pièce : "La Grande Evas!on". Une création pour trois comédiens qui interprètent avec humour les plus grands textes classiques.

Pour sa "Grande Evas!on", l'humoriste Booder a choisi deux autres interprètes pour incarner trois détenus qui revisitent les grands classiques littéraires et finissent par nouer une réelle complicité.

Invité du 13H de France 2, le comédien plus habitué à être seul en scène raconte à quel point cette complicité est indispensable pour jouer une pièce à trois. "C'était le pari de se départager et d'écrire cette pièce de théâtre ensemble", raconte le comédien de "Beur sur la Ville

Les textes classiques ovationnés par le public

A l'affiche depuis plus d'un an à l'Apollo théâtre, la pièce de Booder joue à guichet fermé et ravit les spectateurs. Un succès que l'auteur explique par la qualité des oeuvres choisies. 

"Les textes sont indémodables ce sont des chefs-d'oeuvre, au début ces trois personnages là se cherchent, et ensuite il s'aperçoivent qu'il kiffent vraiment le théâtre", révèle Booder à propos de "La Grande évasion". 

Ca fait trois mois que j'essaie d'enseigner "L'Avare" à mes élèves et vous en cinq minutes vous leur avez fait comprendre l'histoire de Molière

Un professeur à propos de "La Grande Evasion" de Booder
La grande évasion Booder © DR

LA GRANDE EVASION

Pour obtenir une remise de peine, trois détenus que tout oppose décident de jouer une scène de théâtre. Celle-ci devant se faire devant le ministre de la justice en visite à la prison. De répétitions foireuses en tentatives improbables, ils vont nouer une complicité joueuse et délirante. A défaut de scier les barreaux, les voilà partis pour une évasion artistique...

Le spectacle est prolongé jusqu'à la fin décembre.
Booder sera à l’affiche d’un one man show à partir de septembre.