Isabelle Gélinas dans "Un avenir radieux" qui part en quenouille

Par @sophiejouve1 Rédactrice en chef adjointe de Culturebox, responsable de la rubrique Théâtre-Danse
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/09/2015 à 15H28
Isabelle Gélinas et Grégoire Bonnet dans "Un avenir radieux"

Isabelle Gélinas et Grégoire Bonnet dans "Un avenir radieux"

© C.Nieszawer

L'affiche était alléchante : une nouvelle pièce de Gérald Sibleyras (l'auteur talentueux de "La Danse de l'albatros"...), mise en scène par José Paul (que l'on a toujours beaucoup aimé y compris comme acteur) avec les talentueux Grégoire Bonnet et Isabelle Gélinas. Hélas, la pièce qui veut épingler les travers de notre époque fait pschitt !

Liliane (Isabelle Gélinas) est secrétaire. Son fils qu'elle a élevé seule est en finale d'un radio-crochet. Le soir du grand jour, elle a invité un financier qui travaille dans un bureau voisin mais qu'elle connaît à peine, afin de le faire voter par téléphone en faveur de son fils…

Même si la situation n'est pas très vraisemblable, la pièce démarre plutôt bien, selon le vieux principe des "personnages qui ne devaient jamais se rencontrer".

Car Grégoire Bonnet, le financier, s'est immédiatement imaginé qu'Isabelle Gélinas l'invitait pour un plan drague, alors qu'évidemment obnubilée par la carrière de son fils, elle est loin de penser à "ça". Ils seront rejoints par le frère de Liliane, un gentil parasite et sa compagne, une pseudo artiste : ne nous demandez pas pourquoi. 
Grégoire bonnet, Isabelle Gélinas, Philippe Uchan, Anne-Sophie Germanaz

Grégoire bonnet, Isabelle Gélinas, Philippe Uchan, Anne-Sophie Germanaz

© C.Nieszawer

Sibleyras enfile des perles

Sibleyras, que l'on a connu mieux inspiré, se contente d'enfiler des perles et de mettre tout sur le même plan : les magouilles odieuses d'un trader façon Kerviel qui ne semblent pas plus importantes que les commentaires débiles des jurés des téléréalités (une des rares scènes vraiment drôle de la pièce, croquée avec un joli sens de la caricature).

On vous passera la suite, qui va de rebondissements pauvres en coup de théâtre improbable, sans qu'on comprenne jamais où va la pièce. Bien sûr, aucune réflexion profonde sur l'époque ou de réflexion même légère, mais joliment rédigée.

Gélinas, qui enchaîne avec bonheur depuis des années les comédies de mœurs dans l'air du temps, a beau faire tout ce qu'elle peut, elle n'a aucun texte à défendre. Grégoire Bonnet et Philippe Uchan ne tirent pas plus leur épingle du jeu. Quant à José Paul qui signe la mise en scène, il s'est contenté, sûrement peu inspiré par l'intrigue, du service minimum.

Bref, vous l'avez compris, cet "Avenir radieux" ne nous mène nulle part…

"Un avenir radieux" au Théâtre de Paris (Salle Réjane)
15 rue Blanche, Paris IXe
Réservation : 01 42 80 01 81