Isabella Rossellini à l'affiche de "Trois fois vingt ans" de Julie Gavras

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/07/2011 à 17H51
Isabella Rossellini à l'affiche de "Trois fois vingt ans" de Julie Gavras

Isabella Rossellini à l'affiche de "Trois fois vingt ans" de Julie Gavras

© Culturebox

La comédienne Isabella Rossellini est l'invité des 5 dernières minutes du 13H de France 2 pour parler de son rôle dans "Trois fois vingt ans", un film de Julie Gavras qui sera en salles le 13 juillet 2011. Dans cette comédie qui parle de la crise de la soixantaine, elle partage l'affiche avec William Hurt. 

Isabella Rossellini et Julie Gavras partagent un point commun : elles sont toutes deux des "filles de". La première est née de l'union entre le cinéaste italien Roberto Rossellini et l'actrice suédoise Ingrid Bergman. La seconde est la fille du réalisateur Costa Gavras. Malgré cet héritage parfois lourd à porter, les deux femmes ont tracé leur propre route dans le monde du cinéma. Isabelle Rossellini n'a jamais trusté les écrans mais ses choix sont ceux de l'éclectisme et de la qualité. Les frères Taviani, Norman Mailer, Peter Weir, mais surtout David Lynch (dont elle fut la compagne) firent tourner cette actrice qui n'a jamais hésité à malmener sa beauté. Quant à Julie Gavras, son premier long métrage, "La Faute à Fidel" a remporté en 2006 de nombreux prix dans des festivals de cinéma dont celui de Deauville. Comment a t-elle eu l'idée de faire appel à cette actrice qui fut aussi pendant douze ans l'égérie de la marque Lancôme ? : " Un jour", raconte Julie Gavras, "j'ai découvert qu'Isabella Rossellini réalisait "Green Porno", de petit films sur la sexualité des insectes. Dans un décor de carton pâte, cette femme de plus de 50 ans (Isabella est née en 1952) était déguisée en insecte, avec un justaucorps et des yeux en carton pour faire la mouche ! Elle faisait preuve d'un telle liberté et tranquillité avec son corps et son âge que je me suis dit qu'elle serait parfaite pour le rôle. Je savais que ça ne serait pas un problème de lui faire qu'elle approchait 60 ans, âge souvent critique pour les comédiennes". Conclusion : pour les rides, adieu le Botox, vive le costume de mouche !

A voir aussi sur Culturebox :
- Les autres entretiens "Les 5 dernières minutes"
- d'autres vidéos "cinéma" de ce mois de juillet 2011.