INTERVIEW. Bernard Mabille : "Les gens en colère peuvent voter n’importe quoi"

Par @Culturebox
Mis à jour le 17/04/2017 à 19H07, publié le 17/04/2017 à 18H05
L'humoriste Bernard Mabille sur le plateau du Soir 3, le 16 avril 2017

L'humoriste Bernard Mabille sur le plateau du Soir 3, le 16 avril 2017

© Culturebox / Capture d'écran

Bernard Mabille est en tournée avec son dernier spectacle, "De la tête aux pieds". Un spectacle dans lequel on parle évidemment beaucoup de la politique et de ses dérives. Invité du Soir 3, il évoque le ras-le-bol de beaucoup de gens envers les hommes et les femmes politiques. L’humoriste revient également sur ses débuts au côté de Thierry Le Luron.

Bernard Mabille le reconnaît, il n’a pas beaucoup d’efforts à produire en ce moment pour faire rire son public tant l’actualité politique est riche en rebondissements en cette année électorale. "Cela se renouvelle sans arrêt et ces gens vont tellement loin. On se dit : ce n’est pas possible, on ne peut pas l'inventer", explique-t-il.

Lui qui parcourt la France en ce moment sent l’exaspération monter face au "spectacle" donné par les politiques de tous bords. "Le ras-le-bol des gens envers la politique me fait très peur. Je pense que les gens en colère peuvent voter un peu n’importe quoi. […] Avec Internet et cette information qui va très vite, tout le monde se rend compte que les politiques de gauche, de droite, et des extrêmes sont des privilégiés. Et plus ils ont retiré des libertés aux Français, plus eux en ont pris. C’est dramatique et ils sont en train de le payer".

L'héritage de Thierry Le Luron

Pas un jour sans qu’il ne pense à lui. En 1979, Mabille est journaliste culture au Quotidien de Paris. Thierry Le Luron l’appelle après une critique vacharde pour lui proposer d’écrire ses sketchs. L’aventure durera sept ans, jusqu’à la mort de Le Luron.

Sa disparition poussera finalement Bernard Mabille à sortir de l’ombre pour monter sur scène. "Si Thierry vivait aujourd'hui, je serais encore auteur, c'est tranquille d'être auteur. Mais je n'aurais pas goûté au plaisir d'être sur scène. Là maintenant, c'est un réel plaisir, parce que les salles sont pleines, c'est génial".

Bernard Mabille - "De la tête aux pieds" © DR


Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !